Au Venezuela, l'industrie automobile s'effondre faute de devises


Les Vénézuéliens, qui disposent d'autoroutes gratuites et d'essence quasiment offerte, peinent à acheter des voitures en raison de la chute vertigineuse de la production locale et doivent les attendre plus d'un an, assis sur des montagnes de bolivares se dépréciant chaque jour.


Le modèle Stralis d'Iveco construit au Venezuela © Iveco
Le modèle Stralis d'Iveco construit au Venezuela © Iveco
Les lignes d'assemblages automobiles au Venezuela tournent au plus bas, produisant à peine un cinquième des véhicules montés l'année dernière. Quatre des sept assembleurs du pays - Toyota, Ford, Chrysler et Iveco - ont dû peu à peu suspendre leur production depuis février, faute de pouvoir importer des pièces détachées. En raison du strict contrôle des changes instauré depuis 2003 au Venezuela, tout acteur économique souhaitant disposer de devises pour importer biens et produits doit en faire la demande aux autorités, qui les délivrent au compte-goutte.

La production en baisse de 50 % sur cinq ans

Le patronat affirme que le secteur automobile a perçu en 2014 seulement 1 % des devises accordées aux importateurs. En conséquence, la production automobile a accusé une chute de 82,6 % en 2014 par rapport à la même période de l'année dernière, selon la Chambre des constructeurs du Venezuela. En 2012, 104.000 unités sont sorties de lignes d'assemblages locales, en 2013, 72.000, et au cours des quatre premiers mois de 2014, à peine 3.990. En cinq ans, la production a chuté de moitié, dans un pays de 30 millions d'habitants.
Cet effondrement de la production inquiète le secteur, notamment les ouvriers. Selon la Fédération unitaire des travailleurs de l'automobile (Futaac), le secteur de l'assemblage représente 11.000 emplois directs, et 100.000 indirects - presque 1 % des emplois du secteur privé.

AFP

Lundi 12 Mai 2014



Lu 39 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse