"Aucune inquiétude" pour l'avenir de Corsair


Le PDG de Corsair International, dont le rachat par l'actionnaire d'Air Caraïbes a avorté, a affirmé qu'il n'y avait "aucune inquiétude" sur l'avenir de la compagnie bien que sa maison mère TUI France souhaite s'en défaire.


Le 5 mars, l'actionnaire d'Air Caraïbes a renoncé à acheter Corsair © Corsair International
Le 5 mars, l'actionnaire d'Air Caraïbes a renoncé à acheter Corsair © Corsair International
"Il n'y aucune inquiétude à avoir sur l'avenir de la compagnie", a affirmé sur France O mercredi 11 mars Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair International. Le dirigeant s'exprimait pour la première fois depuis l'annonce jeudi 5 mars de la fin des discussions avec le groupe vendéen Dubreuil. À la journaliste lui déclarant que Corsair n'allait donc pas disparaître, il a répondu : "Je vous l'affirme". "Toutes les fiançailles ne se terminent pas par un mariage, ce sont des choses qui arrivent dans le monde des affaires. Il ne s'agissait que d'un projet. Il est apparu entre les deux parties qu'il n'y avait pas d'entente sur tous les points de cette négociation et donc le groupe TUI a décidé de mettre fin aux discussions avec le groupe Dubreuil", a-t-il dit.

Les syndicats ne sont pas responsables

Il a assuré que les syndicats, qui avaient été à l'origine d'une grève dure pour s'opposer à ce projet, n'étaient "pas responsables" de l'échec de cette opération que les spécialistes de l'aérien s'accordaient à plébisciter. Les syndicats "ne déterminent pas la stratégie de la compagnie, c'est le management et l'actionnaire", a insisté le dirigeant, ajoutant que cet échec n'aurait aucun impact sur les prix des billets.
Moins de deux semaines après avoir dévoilé un projet ambitieux de rapprochement entre Corsair et Air Caraïbes pour donner naissance au leader aérien sur les Antilles, leurs maisons mères TUI France et Dubreuil ont brutalement annoncé le 5 mars la fin de leurs discussions. Ils n'ont pas dévoilé précisément les points d'achoppement. En déficit chronique ces dernières années malgré de lourdes restructurations et une montée en gamme, Corsair, qui a muée en compagnie régulière et autonome, n'a plus sa place au sein du tour opérateur TUI qui entend se défaire de cette activité non stratégique.

AFP

Jeudi 12 Mars 2015



Lu 513 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse