Augmentation massive de l'emprise chinoise sur des îles disputées



La Chine construit des îlots artificiels en mer de Chine
La Chine construit des îlots artificiels en mer de Chine
La Chine a très nettement accéléré ses efforts pour augmenter son emprise dans les îles de mer de Chine dont la souveraineté est disputée, construisant des îlots artificiels à un rythme sans précédent, a estimé vendredi 8 mai un responsable américain de la Défense. Grâce à ces travaux, la Chine a "augmenté les surfaces qu'elle occupe, les multipliant par environ 400", a déclaré ce responsable, précisant que Pékin avait gagné 800 hectares depuis janvier 2014, dont les trois quarts depuis janvier 2015. Les États-Unis ne prennent pas partie dans les querelles de souveraineté dans l'archipel des îles Spratleys en mer de Chine méridionale, mais "la rapidité et l'ampleur" des efforts chinois de conquête sur la mer "surpassent largement" les efforts des autres pays, a déclaré ce responsable. Le Pentagone a publié vendredi 8 mai son rapport annuel sur les forces militaires chinoises, qui comporte une petite partie sur l'action chinoise dans l'archipel. Le Pentagone dénombre quatre zones de reconquête sur la mer ou la Chine est passée du stade du dragage et remblayage à la "construction d'infrastructures", qui pourrait comprendre ports, systèmes de communication et de surveillance, et "au moins une piste" pour les avions. La Chine a creusé des chenaux profonds qui pourraient permettre à des grands navires d'accéder à ses avant-postes sur l'archipel, selon le rapport.
Début avril, un think-tank américain a rendu public des photos montrant d'importantes opérations d'agrandissement d'un îlot - connu sous le nom de récif Mischief -, où une flotte de vaisseaux chinois déverse des cargaisons de sable, et l'aménagement de ports artificiels sur d'autres récifs des îles Spratleys. Pour beaucoup d'experts, Pékin cherche ainsi à renforcer ses revendications territoriales sur l'ensemble de l'archipel. Mais pour Pékin, "de telles constructions s'inscrivent entièrement dans le cadre de la souveraineté chinoise, elles sont légitimes, raisonnables et légales", selon les mots d'un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

AFP

Mercredi 13 Mai 2015



Lu 194 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse