Autoroute A831: Manuel Valls autorise la consultation publique



Les élus locaux soutiennent le projet d'autoroute A831 © APRR
Les élus locaux soutiennent le projet d'autoroute A831 © APRR

Jeudi 31 juillet, le Premier ministre, Manuel Valls, a laissé entendre que la procédure de consultation sur la réalisation de l'autoroute A831, à laquelle s'oppose Ségolène Royal, allait être lancée. Sous certaines "réserves" qu'il énumère, Manuel Valls déclare que "le gouvernement n'a pas d'objection à ce que la procédure de consultation soit lancée afin de connaître le coût de cet ouvrage". Sa position fait l'objet d'une lettre rendue publique par des élus qui l'avaient saisi après que la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, eut exprimé son hostilité au projet.
Le Premier ministre rappelle que, en raison de "l'insertion environnementale délicate "du projet, "des modifications substantielles" au projet initial ont été apportées et il demande qu'elles soient "portées à la connaissance du public". Il demande aussi d'"inscrire encore davantage le projet dans une démarche de développement durable". Enfin, "il conviendra de chiffrer parallèlement la solution alternative" de contournement de la zone écologiquement la plus sensible (le Marais poitevin) évoquée par Mme Royal. "C'est en conclusion de ce processus que sera prise la décision de réaliser ou non l'A831", conclut Manuel Valls.
Ce tronçon est destiné à relier Fontenay-le-Comte (Vendée) à Rochefort (Charente-Maritime)
Plusieurs élus de l'ouest de la France, issus des rangs de la droite et de la gauche, avaient écrit au Premier ministre le 28 juillet pour réclamer que l'État autorise les élus locaux promoteurs du projet à "aller jusqu'au bout de la procédure de consultation". Ségolène Royal avait annoncé le 26 juillet qu'elle ne lancerait pas la procédure d'appel d'offres de cet ouvrage. "On ne va pas refaire Notre-Dame-des-Landes dans le Marais poitevin", a-t-elle affirmé.
"Cette consultation des entreprises est une étape décisive, qui va nous permettre enfin de connaître le coût réel de cette autoroute, si essentielle pour le développement économique de nos territoires et la sécurité de nos automobilistes", ont déclaré conjointement Dominique Bussereau (président du Conseil général de Charente-Maritime), Jacques Auxiette (le président de la région Pays-de-la-Loire) et Bruno Retailleau, sénateur et président du Conseil général de la Vendée. Tous sont signataires de la lettre au Premier ministre.


AFP

Vendredi 1 Août 2014



Lu 104 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse