Autoroute ferroviaire alpine : investir dans les infrastructures


Depuis son lancement, en 2003, l’Autoroute ferroviaire alpine s’affiche comme une expérience pertinente de transport combiné malgré ses nombreuses imperfections et insuffisances qui freinent un plus large report modal. Avec un taux de remplissage de 85 % par an (92 % en septembre), la mission est remplie. Le 13 décembre, on passera de quatre à cinq allers-retours par jour. Si la SNCF remporte l’appel d’offres en 2011, d’autres montées en puissance sont à espérer.


Autoroute ferroviaire alpine : investir dans les infrastructures
Les troubles du mois d’octobre devaient beaucoup peser sur les performances de l’Autoroute ferroviaire alpine (AFA) mais 25.000 camions devraient avoir emprunté le mode combiné rail-route en 2010 sur l'axe transalpin (23.300 en 2008 et moins 3% en 2009).

44 places de plus ce mois-ci
 
La mise en place, le 13 décembre prochain, d’un cinquième train-navette va permettre d’offrir 44 places de plus par jour. Cette même date signera aussi la fin des travaux d’élargissement et de mise au gabarit du tunnel ferroviaire du mont Cenis qui ont nécessité 100 millions d’investissement. Avec trois ans de retard ! Cet élargissement va permettre de traiter des camions de 4 mètres de haut mais Gilles Cattani, responsable commercial de l’AFA, se sent vraiment «frustré» car pour quelques centimètres de plus, l’offre aurait été beaucoup plus large et attrayante. «Avec, disons, 4,10 m, on aurait pu capter près de 95 % du marché routier transalpin contre environ 50 % seulement» fulmine-t-il. Entre février et mai, ce passionné a visité 52 entreprises clientes potentielles disposant de camions bâchés. Il a étudié leurs flottes, leurs besoins et leurs attentes qu’il a consignés dans un rapport remis à la SNCF assorti de préconisations. Notre interlocuteur attend aussi avec impatience les résultats de l’appel d’offres de services en cours qui met en lice la SNCF et Trenitalia. Une réponse définitive devait intervenir au printemps 2011.

«Une course d'obstacles»

Le prix du parcours par la route atteint 340 euros tout compris et il est de 250 euros en moyenne avec l’AFA, selon les horaires et les modulations de trafics. Il faut prendre aussi en compte les pré et post-acheminements. «Si le transporteur met en place une bonne logistique industrielle et s’il sait profiter des avantages que lui offre l’AFA, il fera de substantielles économies sur plusieurs postes», affirme M. Cattani.
Quant à la question de la subvention de plus de 60 % accordée à ce système, le responsable commercial estime qu’il est du rôle de l'État d’accompagner de nouveaux systèmes pour préparer l’avenir. «Il faut absolument investir dans les infrastructures, martèle-t-il, sinon rien ne bougera.»
«Malgré tous les défauts du système, le relief montagneux,  la trop courte distance avec les 175 km d’Aiton à Orbassano, nous obtenons des résultats fort honorables alors que nous nageons le crawl avec des semelles de plomb pour développer un système expérimental qui a certainement participé au lancement de lignes comme Perpignan-Bettembourg. Si certains obstacles étaient levés, nous pourrions être plus performants commercialement et financièrement».

Annick Béroud

Lundi 5 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Décembre 2011 - 14:05 Le Pil’es poursuit ses actions pour la logistique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse