Autoroute ferroviaire atlantique : enquête publique jusqu'au 23 juillet


Après la signature du contrat de concession entre l'État et VIIA, filiale de SNCF Geodis, le projet d'autoroute ferroviaire atlantique, entre Tarnos dans les Landes et Dourges dans le Pas-de-Calais, est aujourd'hui au stade de l'enquête publique. Le lancement de la première rame est confirmé au printemps 2016.


L'autoroute ferroviaire atlantique reliera Tarnos à Dourges © VIIA
L'autoroute ferroviaire atlantique reliera Tarnos à Dourges © VIIA
D'ici le printemps 2016, les premières rames de l'autoroute ferroviaire atlantique relieront Tarnos dans les Landes à Dourges dans le Pas-de-Calais sur un itinéraire électrifié, sauf de Niort et au-delà de Saintes dans la région Poitou-Charentes. Tablant à terme sur quatre allers-retours quotidiens à l'aide de convois longs de plus de 1.000 mètres, soit une offre pour 480 poids lourds par jour, le service allégera d'autant le trafic routier sur l'axe emprunté. Chaque année, l'autoroute ferroviaire aura en effet une capacité de plus de 85.000 camions dont le report sur le rail réduira les émissions de CO2 de 100.000 tonnes de Dourges à Tarnos. Selon l'évaluation réalisée par le Commissariat général à l'investissement, les coûts externes évités par ce report s'élèveront à 166 millions d'euros sur les quinze années du contrat de concession signé le 20 mars 2014 entre l'État et VIIA Atlantique, filiale du groupe SNCF Geodis. Ce contrat prévoit un investissement de 82 millions d'euros pour la puissance publique afin d'adapter le réseau ferré national à la circulation de l'autoroute ferroviaire : mise au gabarit de l'ensemble de l'axe, amélioration de l'infrastructure, etc. Ces travaux sont pour la plupart déjà inscrits dans les CPER 2007-2013 de chaque région traversée : Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre, Île-de-France et Nord-Pas-de-Calais. Avec VIIA en charge de l'achat des wagons auprès du groupe Lohr Industries (278 d'ici 2020 pour 100 millions d'euros environ), ces régions participent également avec l'État au financement des terminaux à Tarnos et Dourges. Le contrat de concession signé, les enquêtes publiques relatives à la mise en place de l'autoroute ferroviaire atlantique ont débuté le 5 mai dernier dans les 422 communes des 20 départements traversés. Elles se déroulent jusqu'au 23 juillet prochain. Selon le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, l'aménagement de l'autoroute ferroviaire atlantique permettra la création de plus de 500 emplois dont 120 permanents et durables associés à l'exploitation des terminaux de Tarnos et de Dourges, et à la maintenance des wagons.

Érick Demangeon

Jeudi 3 Juillet 2014



Lu 445 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse