Autoroutes : les usagers pour une résiliation consultent


Des associations d'usagers du réseau autoroutier, en faveur d'une résiliation des contrats de concession, ont lancé une consultation publique dans la foulée de rapports parlementaires.


L'étau se resserre autour des sociétés concessionnaires d'autoroutes © APRR
L'étau se resserre autour des sociétés concessionnaires d'autoroutes © APRR
Fédérés par le club de réflexion "Automobilité et avenir", cinq associations favorables à une résiliation des contrats de concession des autoroutes "ont souhaité organiser une consultation de leurs membres et des citoyens pour que la parole et les attentes des usagers soient entendues et prises en compte".
L'Organisation des TPE et PME du transport routier (OTRE), l'Union nationale des automobile clubs, la Fédération française des motards en colère, l'Automobile club des avocats et la Fédération française de motocyclisme, soutiennent le principe d'une résiliation des concessions autoroutières, un débat qui est devenu encore plus brûlant avec la publication de travaux issus de l'Assemblée nationale et du Sénat.

Poussée des institutions

Le 17 décembre, le rapporteur d'une mission d'information sur les autoroutes à l'Assemblée, le député (PS) Jean-Paul Chanteguet, a préconisé une résiliation des contrats en cours, possible au nom de "l'intérêt général", pour sortir du cadre juridique actuel, une "mécanique implacable" qui donne selon lui l'avantage aux sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA).
Le Sénat est également intervenu dans le débat : un groupe de travail sur les SCA a réclamé une consultation du Parlement, à l'unisson du président socialiste de l'Assemblée, Claude Bartolone, qui souhaite voir les élus débattre du plan de relance autoroutier en discussion entre gouvernement et concessionnaires. Ce plan prévoit une prolongation de la durée de leurs contrats, en échange de plus de trois milliards d'euros d'investissements.
L'Autorité de la concurrence a publié mi-septembre un rapport dénonçant la "rente" des concessionnaires depuis la privatisation de 2006. Ceux-ci font valoir de leur côté que leur rentabilité est bien inférieure aux 20 % évoqués par l'institution sur l'ensemble de la durée des concessions.

AFP

Lundi 22 Décembre 2014



Lu 94 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse