Autoroutes : une hausse des tarifs serait "incongrue"



© Michel Durand
© Michel Durand
La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a estimé jeudi 15 janvier qu'il était "incongru" que les sociétés d'autoroutes demandent une hausse des tarifs des péages autoroutiers au 1er février, ajoutant toutefois que le dialogue est en cours entre le gouvernement et ces sociétés. "Je trouverais incongru que les sociétés concessionnaires augmentent leurs tarifs, étant donné le rapport de la Cour des comptes", qui avait dénoncé en juillet 2013 la hausse des péages autoroutiers, a-t-elle expliqué jeudi 15 janvier, en marge de ses vœux à la presse. "Le dialogue est encore en cours avec les compagnies d'autoroute et les parlementaires. Je respecte le dialogue qui est en train de se nouer", a ensuite indiqué la ministre, dont dépend le secrétariat d'État aux Transports. Le secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, qui présentait ses vœux avec sa ministre de tutelle, a précisé que "la hausse fait partie de la négociation" globale qui a lieu entre le gouvernement et les concessionnaires, et qu'il n'y "aura pas de décision partielle d'ici-là". Dans le cadre des contrats de concession liant les sociétés d'autoroute à l'État, un pourcentage de hausse annuel est prévu, au 1er février de chaque année. L'augmentation prévue pour 2015 et validée par le gouvernement est de 0,57 %, mais Ségolène Royal avait jugé "inconcevable" une hausse des tarifs des péages. L'État et ces sociétés sont actuellement en discussions sur le sujet, mais aussi sur l'avenir plus général de ces contrats de concession. Le Premier ministre, Manuel Valls, a écarté fin décembre une résiliation des contrats en 2016, mais a chargé un groupe de travail d'étudier les conséquences d'une renégociation ou d'une résiliation à partir de 2017 de ces accords. Plusieurs organisations d'usagers des autoroutes, réunis au sein du groupe de réflexion "Automobilité et avenir", ont annoncé jeudi 15 janvier avoir déposé un recours auprès du Premier ministre, contre un décret du mois de novembre, qui prévoit que les concessions en cours puissent être prolongées sans nouvel appel d'offre.
Les sociétés concessionnaires exploitent 9.048 km d'autoroutes françaises, sur les 11.882 existants. Filiales pour la plupart des géants français du BTP Eiffage (APPR et Area) et Vinci (ASF, Escota et Cofiroute), ainsi que de l'espagnol Abertis (Sanef et SAPN), elles exploitent les concessions jusqu'en 2027-2033.

AFP

Vendredi 16 Janvier 2015



Lu 40 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse