Avenir incertain pour l'autoroute de la mer France-Espagne


L'autoroute de la mer franco-espagnole entre Nantes-Saint-Nazaire et Gijón, confrontée à l'arrêt des subventions nationales et européennes, a été suspendue mercredi 17 septembre. Des élus locaux défendent son maintien et en appellent au gouvernement et à l'Union européenne.


© LD Lines
© LD Lines
Des élus locaux se mobilisent pour l'avenir de l'autoroute de la mer France-Espagne. L'exploitant, LD Lines, "a décidé de suspendre la rotation le 17 septembre, faute de la poursuite des aides", écrit David Samzun, président de la communauté d'agglomération de Saint-Nazaire (Carene, Loire-Atlantique), dans un courrier adressé à la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, et au secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies. "Si rien n'est fait dans les tout prochains jours, l'exploitation de la liaison sera fermée", s'inquiète Christophe Clergeau, vice-président de la région Pays de la Loire, dans une lettre envoyée, outre Ségolène Royal et Alain Vidalies, au Premier ministre, Manuel Valls, au ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, et au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
Lancée en septembre 2010, l'autoroute de la mer, qui fonctionne au rythme de trois rotations hebdomadaires, a reçu un total de 34 millions d'euros d'aides publiques sur quatre ans : la France et l'Espagne ont accordé chacune 15 millions d'euros au projet, et l'UE 4 millions d'euros.

"LD Lines a décidé de suspendre la rotation le 17 septembre"


En dépit du succès commercial rencontré par la voie maritime, avec un taux de remplissage moyen de près de 75 % en 2013 (près de 18.000 camions, 38.500 véhicules et 50.000 passagers transportés), "le chiffre d'affaires ne parvient pas encore à couvrir la totalité des charges, dans un contexte macroéconomique difficile", détaille Christophe Clergeau. L'élu régional plaide pour "que le soutien public puisse être poursuivi dès cet automne", à l'instar de David Samzun, qui rappelle les "fiabilité, sécurité et exemplarité écologique" de la ligne. "La suppression de la ligne irait à l'encontre des engagements de l'UE et du gouvernement en faveur de la transition énergétique", ajoute Christophe Clergeau.
Cette ligne maritime régulière, inscrite dans un programme européen de développement des autoroutes de la mer, a pour objectifs de désengorger les grands axes routiers transpyrénéens et situés le long de la façade atlantique, et de réduire l'impact environnemental du transport de fret en proposant un transfert des poids lourds de la route vers la mer. Le trajet Gijón-Saint-Nazaire, départ ce mardi 16 septembre et arrivée mercredi 17 septembre, pourrait être le dernier avant la suspension du service, mais l'exploitant n'était pas joignable dans la journée pour le confirmer.

AFP

Mercredi 17 Septembre 2014



Lu 119 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse