Axe Seine : se focaliser sur les dessertes massifiées


Alain Panhard, président de Panhard Développement, et Édouard Philippe, député-maire du Havre, se rejoignent sur deux enjeux de l'axe Seine. Illustrée par le chantier multimodal du Havre, Seine-Nord Europe et la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors, sa desserte durable massifiée est le premier. Occasion de faire le point sur les projets régionaux de Panhard, l'accès à des capacités logistiques modernes est le second.


Édouard Philippe, député-maire du Havre, Alain Panhard, président du groupe Panhard Développement, et Christophe Bouthors, son directeur général © Érick Demangeon
Édouard Philippe, député-maire du Havre, Alain Panhard, président du groupe Panhard Développement, et Christophe Bouthors, son directeur général © Érick Demangeon
Grand témoin de la réunion annuelle du groupe Panhard Développement le 13 octobre à Paris, Édouard Philippe appelle les pouvoirs publics à définir "une véritable politique portuaire pour la France". D'actualité à la veille du Comité interministériel de la mer ce jeudi 22 octobre à Boulogne-sur-Mer, le sujet n'est pas apprécié à sa juste valeur selon le député-maire du Havre : "Dans une économie mondialisée qui repose avant tout sur les activités maritimes et portuaires, les ports maritimes ont toute leur place dans les politiques industrielle et économique nationales". Avec pertinence, l'homme politique souligne que les industriels et les distributeurs raisonnent désormais en réseaux, "et cherchent à se positionner au plus près des routes logistiques internationales dont l'axe Seine fait partie à travers le système portuaire intégré Haropa". Malgré la liste des avantages du Havre - port en eaux profondes, bassin francilien à proximité, sans congestion et avec espaces fonciers - "ils ne suffisent pas pour aller plus loin que l'Île-de-France", reconnaît-il. "Nous avons besoin de transports massifiés durables, et d'offres logistiques de qualité pour que l'axe Seine devienne un enjeu national et européen, capable de créer une route Est-Ouest défendue par l'Europe à travers le réseau RTE-T, et de rivaliser avec les ports d'Anvers et de Rotterdam".

Fin des polémiques ?

L'occasion d'aborder l'ouverture reportée du chantier multimodal du Havre, le canal Seine-Nord Europe (SNE) et l'électrification de la ligne ferroviaire Gisors-Serqueux. Premier à le déplorer visiblement, "le chantier multimodal du Havre est le résultat d'une mécanique financière privée-publique complexe. La coordination entre la SNCF, les dockers, les entreprises privées et le port est en phase de discussion qui aboutira prochainement", assure Édouard Philippe. S'agissant de SNE, le député-maire déclare "ne pas être opposé au projet".

"Potentiel de croissance important au Havre par le transfert de flux destinés à l'Île-de-France"


Il demande cependant que l'argent public soit "prioritairement utilisé au bénéfice des ports français" avant de reconnaître que cette voie est tracée par les Contrat de projet État-Région 2015-2020 conclu en février à Honfleur, et le Contrat de plan interrégional État-Région de la vallée de la Seine 2015-2020 signé en juin à Rouen. Ce dernier prévoit un investissement public de 410 millions d'euros (53 % État et 47 % régions) qui serait à l'origine  d'aménagements pour un montant global de l'ordre de 930 millions d'euros dont plus de 570 millions d'euros sur les ports du Havre et de Rouen. Y figurent l'essentiel des chantiers réclamés par les élus et acteurs économiques hauts-normands visant à renforcer la compétitivité des deux ports, et la desserte de leurs hinterlands : modernisation des ouvrages fluviaux, accès fluvial à Port 2000, liaison ferroviaire fret Serqueux-Gisors, amélioration des accès nautiques du port de Rouen, création de nouveaux ports fluviaux à Alizay, Triel, Achères, etc.  

Nouvelles capacités logistiques

Sur un axe Seine qui compte 2,7 millions de m2 dont 700.000 m2 en propriété, l'aménagement de 300.000 m2 de nouvelle génération par Panhard Développement répond au deuxième enjeu soulevé par Édouard Philippe : "Créer de nouvelles offres logistiques de qualité, diversifiées en taille, en prix et en localisation". Le 30 juin 2015, Panhard a signé en effet deux conventions d'occupation. Dans le prolongement du Parc logistique du pont de Normandie 1 (PLPN 1)  et à proximité du chantier multimodal du Havre, la première conclue avec Haropa-Port du Havre prévoit la construction et la commercialisation de 135.000 m2 avec un début des travaux prévu mi-2016 pour une mise en exploitation mi-2017. Sur le parc logistique de Port-Jérôme et un calendrier identique, la deuxième convention signée avec la Communauté de communes de Caux Vallée-de-Seine porte sur une surface de 175.000 m2 au pied du pont de Tancarville et de Radicatel. Sans attendre le dépôt du permis de construire et des autorisations ICPE, "deux prestataires ont d'ores et déjà manifesté leur intérêt pour ces futurs bâtiments", confie Alain Panhard, président du groupe éponyme.

Érick Demangeon

Lundi 19 Octobre 2015



Lu 1163 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse