Axe Seine : une autoroute multimodale au service de l’Île-de-France


Procédures douanières simplifiées, CCS commun, free-times compétitifs, l’axe Seine développe une série d’avantages pour promouvoir la desserte de l’Île-de-France par modes alternatifs à la route, notamment fluviaux.


Transport de conteneurs sur la Seine © CMA CGM
Transport de conteneurs sur la Seine © CMA CGM
À l’issue de la réorganisation des alliances dans le transport maritime conteneurisé, Haropa a conservé ses six services entre l’Asie et l’Europe du Nord déployés par The Alliance, 2M avec le concours de Hyundai MM et Ocean Alliance.

Sur le transatlantique, le GIE composé des ports du Havre, Rouen et Paris gagnent deux nouvelles offres : "De cinq, nous passons à sept dont trois proposées par The Alliance et deux pour Ocean Alliance et 2M. Tous services maritimes confondus, Haropa dessert 685 ports avec le concours de plus de 70 armements délivrant près de 4.000 offres commerciales hebdomadaires, soit un choix comparable à celui de Rotterdam", précise Hervé Cornède, son directeur commercial et marketing.

Correspondances fluviales et ferroviaires

Cette offre clarifiée, l’enjeu pour Haropa se joue à terre pour évacuer et recevoir les boîtes de et vers son hinterland, et l’Île-de-France en particulier. En fluvial, une quarantaine de services hebdomadaires sont déployés dont dix-huit touchent Gennevilliers et onze Rouen. Gron, Longueil-Sainte-Marie et Nogent-sur-Oise sont desservis une fois par semaine, et d’autres ports intérieurs tels que Évry, Limay et Bonneuil-sur-Marne font l’objet de touchée ponctuelle à la demande. Dans ce schéma, le chantier multimodal du Havre est devenu la plaque tournante de ces correspondances fluviales avec l’Île-de-France sous couvert du Cargo community system AP+ et, demain, de S)One développé par Soget.

"Une quarantaine de services fluviaux hebdomadaires"


Avec plus de 300 conteneurs opérés par jour, l’ensemble des services ferroviaires et fluviaux conteneurisés desservant Le Havre y ont en effet basculé. Avec un rythme mensuel de 6.000 EVP, dont 60 % traités en ferroviaire et 40 % en fluvial, et de 80.000 EVP en régime annuel et un objectif de 120.000 EVP d’ici 2020, le terminal garantit des mises à quai sur le port havrais le jour même à l’import comme à l’export grâce à six navettes par jour pour un coût de 25 euros par transfert (12 km). En ferroviaire, le chantier héberge désormais une soixantaine de services par semaine avec 13 destinations dont plusieurs bénéficient de délais A pour B comme avec Paris.

Free-time et douane optimisés

Sur les terminaux du Havre, le stationnement gratuit des conteneurs est fixé à quatre jours calendaires, et le transfert sur le chantier multimodal octroie six jours supplémentaires. Sans compter les délais d’acheminement fluviaux et ferroviaires, ces "free-time" peuvent être augmentés sur les ports intérieurs. Avec Gennevilliers, les opérateurs bénéficient ainsi d’une "rallonge" gratuite de huit jours qui peut être complétée si transbordement avec d’autres ports intérieurs franciliens. Couplé avec le CCS AP+, ces free-times sont couverts par des procédures douanières qui permettent d’anticiper le dédouanement, offrir un stockage sous douane via par exemple des installations de stockage temporaire… Pour les opérations de transit, la douane autorise aussi un seul titre pour tous les conteneurs circulant sur un même moyen de transport, ou un seul titre pour un conteneur empruntant plusieurs moyens de transport. S’ajoute une dispense de garantie si l’opérateur est certifié Opérateur économique agréé Simplifications douanières.

Érick Demangeon

Jeudi 17 Août 2017



Lu 2035 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse