Baja Ferries dépose une offre "améliorée" pour la SNCM


Le groupe de transport maritime Baja Ferries a annoncé avoir déposé mercredi 21 octobre, jour de clôture des candidatures à la reprise de la SNCM, une offre "améliorée" pour la compagnie maritime en redressement judiciaire.


© Franck André
© Franck André
Baja Ferries a déposé mercredi 21 octobre une offre "améliorée" pour la reprise de la SNCM. Le PDG de Baja Ferries, Daniel Berrebi, a indiqué que toutes les lignes seraient exploitées sous pavillon français premier registre, y compris celles pour le Maghreb, accédant à une demande des syndicats. Le pavillon français premier registre impose des contrats de travail français et de meilleures conditions sociales pour le personnel de bord.

Reprise de 826 salariés en CDI

Baja Ferries, qui porte désormais seul son offre après le retrait de son partenaire, le groupe Stef, propriétaire de La Méridionale, propose la reprise de 826 salariés en CDI. La SNCM en emploie un peu plus 1.400 aujourd'hui. Daniel Berrebi promet la sauvegarde de "deux tiers de l'emploi sédentaire corse" et la reprise de l'atelier, soit 20 personnes. L'offre est financée par 15,2 millions d'euros de cash pour les actifs, avec une ligne de crédit de 45 millions auprès d'une "grande banque européenne" non française et 33 millions de trésorerie de Baja Ferries.
Elle prévoit un chiffre d'affaires annuel d'environ 190 millions d'euros, dont 50 à 60 millions issus de la subvention de la délégation de service public (DSP) pour la desserte de la Corse, dont le repreneur doit récupérer une partie jusqu'en octobre 2016. Soixante millions d'euros de revenus commerciaux sont prévus sur la Corse et 70 millions pour l'activité Maghreb. Si la nouvelle DSP pour la période courant après 2016 ne lui était pas attribuée, la nouvelle société serait cependant contrainte de procéder à un nouveau plan social, qui serait financé par la vente de l'un des navires de la compagnie, le "Pascal Paoli".

"Sauvegarde de deux tiers de l'emploi sédentaire corse"


Outre Baja Ferries, le groupe de transport corse Rocca, un consortium d'entreprises corses Corsica Maritima et l'ancien président du port de Marseille Christian Garin ont dit leur intention de déposer une offre. Le tribunal de commerce de Marseille doit étudier les propositions le 28 octobre.

AFP

Jeudi 22 Octobre 2015



Lu 210 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 14:49 L’AMCF présente sa feuille de route


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse