Bansard international : Tunisie et Maroc, des pays à "vocation de sous-traitance"


Pour le commissionnaire de transport Bansard International, s'être implanté au Maghreb a permis une meilleure réactivité par rapport à la concurrence asiatique. Le groupe, selon son directeur général, Jean-Michel Benattar, a pu répondre rapidement à la mondialisation par sa présence en Chine et ses solutions.


© Bansard
© Bansard
"Nous avons eu d'abord recours à des sous-traitants locaux puis nous avons décidé de nous implanter en propre en Tunisie en mai 2013 puis en mars 2014 au Maroc", indique Jean-Michel Benattar, le directeur général de Bansard International. Pour le directeur Maghreb du groupe, David Vermeersch, grâce à leur vocation de sous-traitance industrielle dans les secteurs du textile, de l'aéronautique, de la plasturgie et de l'électronique, ces deux pays du Maghreb présentent des flux équilibrés. "À l'export, des remorques de tissu, de matières premières partent vers la Tunisie. Elles reviennent avec des produits finis", explique-t-il.
Selon lui, ces deux pays offrent "un transit-time court" par rapport à d'autres contrées industrielles de la planète. Mais, la Tunisie reste encore un pays où la remorque est très enracinée sur le marché par rapport au conteneur, dont la croissance est freinée par la "congestion" du port de Radès, témoigne-t-il. Contrairement à la Tunisie, il a constaté à son tour ces dernières années la montée en puissance de la conteneurisation au Maroc.

"La conteneurisation pénalisée par la congestion de Radès"


Au premier trimestre de l'année en cours, le groupe a enregistré une progression à deux chiffres. Une évolution positive à laquelle le Maghreb a contribué. Tunisie et Maroc représentent aujourd'hui 16 % du chiffre d'affaires.
Pour Jean-Michel Benattar, la croissance reste au rendez-vous dans le Royaume chérifien. Quant à la Tunisie, "le pays s'ouvre", analyse-t-il. Il voit d'un œil optimiste "les réformes engagées (par le gouvernement de Tunis) visant à attirer les investisseurs étrangers". Le directeur général de l'entreprise souligne avoir mis en place des solutions intermodales baptisées "sea-truck" et "air-truck" pour contourner les problèmes d'engorgement des infrastructures.
Bansard International est présent dans 16 pays au travers de 64 bureaux. Le commissionnaire de transport comptabilise 100.000 expéditions par an. Il opère 25.000 tonnes en aérien, 35.000 EVP en maritime et 100.000 remorques.

Vincent Calabrèse

Vendredi 7 Avril 2017



Lu 452 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse