Bataille pour le long-courrier au Bourget


La bataille entre Boeing et Airbus pour la maîtrise du marché des avions de ligne long-courrier devrait dominer le salon aéronautique du Bourget, qui s'ouvre lundi 17 juin au nord de Paris.


© Airbus
© Airbus
Au Bourget, Airbus et Boeing se livrent la bataille pour le long-courrier. Ces appareils, qui peuvent emporter entre 210 et 500 passagers, offrent aux constructeurs les marges les plus substantielles. L'avionneur européen entend prouver, avec le premier vol d'essai de son A350 qui doit avoir lieu vendredi 14 juin, qu'il peut menacer le 787 Dreamliner de Boeing, en service depuis septembre 2011. L'américain veut, pour sa part, étoffer sa gamme de long-courriers de capacités et de rayon d'action différents pour garder l'avantage dans un marché où son Jumbojet 747, qui vole depuis 1969, a longtemps été seul dans les airs. Deux exemplaires du Dreamliner seront en démonstration au Bourget, comme pour prouver que ses problèmes de surchauffe de batteries, qui lui ont valu trois mois d'interdiction de vol, sont bien derrière lui. Sur les 20.000 avions de ligne en service dans le monde, 13.000 ont été construits par Boeing.
Airbus, qui s'est lancé en 1969 avec le premier A300, a conquis progressivement la moitié du marché des moyen-courriers, ces monocouloirs emportant en moyenne 150 passagers. Il revendique même 60 % des commandes pour les nouveaux appareils équipés de moteurs plus frugaux en carburant, son A320 Neo devançant le 737 Max de Boeing qui arrivera sur le marché deux ans plus tard. Le "Neo", qui doit entrer en service en 2014, avait largement contribué au record absolu de 730 commandes décroché par Airbus lors de la guerre du moyen-courrier au dernier salon du Bourget en 2011.

"350.000 visiteurs sont attendus pour cette 50e édition"


L'Européen aura frappé un grand coup avec le premier vol de l'A350 dans les temps pour une mise en service fin 2014 avec un an et demi de retard contre plus de trois ans pour le Dreamliner. "Airbus peut et va mettre en doute la capacité de Boeing à exécuter son programme et va soutenir que l'A350 XWB est moins risqué en termes de calendrier et de disponibilité", commente Richard Aboulafia, analyste de l'américain TealGroup.
Boeing, de son côté, devrait annoncer lors du salon le lancement du 787-10X, la version la plus longue du Dreamliner (jusqu'à 330 passagers). Singapore Airlines a déjà manifesté l'intention d'en acheter 30 et de devenir ainsi la compagnie de lancement. Sa stratégie est de présenter à ses clients un plus grand choix de long-courriers qu'Airbus. Boeing devrait lancer cette année encore le 777X, version modernisée de ses 777, dotée notamment d'ailes en matériaux composites comme celles des Dreamliner. Avec trois versions du 787 et trois du 777, Boeing prétend "encercler" l'A350, dont la version allongée, l'A350-1000 (350 passagers), est attendue en 2017.
Le PDG d'Airbus refuse de laisser Boeing dominer le marché des long-courriers. "Nous nous rapprochons avec l'A350, et notre boulot est de les rattraper encore davantage", disait-il la semaine dernière. Fabrice Brégier fait également valoir que son Superjumbo A380 domine de très loin le 747-8, la dernière version du Jumbojet, qui n'a que 10 % du marché des très gros courriers.

Le duopole est terminé

Mais Boeing et Airbus ne sont pas seuls sur les grands salons. Bombardier se prépare à les attaquer sur la gamme des moyen-courriers avec son CSeries, un appareil de 110 à 130 places, dont le premier vol est prévu peu après Le Bourget pour une mise en service l'année prochaine. "Il ne fait aucun doute que le duopole est terminé", dit Randy Tinseth, vice-président de Boeing pour le marketing. Même si, selon lui, "le CSeries se bat pour trouver sa place sur le marché" parce qu'il arrive au moment où ses concurrents augmentent leur nombre de sièges.

130 appareils en exposition

Près de 130 appareils, toutes catégories confondues (avions commerciaux, militaires, jets privés ou hélicoptères), seront exposés sur le tarmac du Bourget, dont 40 effectueront des démonstrations en vol lors du salon du 17 au 23 juin. Parmi les vedettes de l'aviation commerciale, le 787 Dreamliner de l'américain Boeing, un biréacteur, sera présenté comme le plus avancé sur le plan technologique tant en termes de contenu en matériaux composites que de consommation de carburant et de confort de la cabine. Sera également présent le Superjumbo A380, plus gros avion de ligne au monde de l'avionneur européen Airbus, qui peut transporter 525 passagers en aménagement standard (trois classes) et jusqu'à 853 en configuration charter. Quant au nouvel avion long-courrier d'Airbus, l'A350, qui va effectuer son premier vol d'essai vendredi 14 juin et doit entrer en service en fin d'année prochaine, il ne sera pas aligné sur le statique mais ses pilotes d'essais aimeraient bien obtenir l'autorisation de survoler le salon.
Un clin d'œil historique sera proposé avec un P-38 Lightning restauré. Le pilote-écrivain français Saint-Exupery avait volé dans un avion similaire avant de disparaître en Méditerranée en 1944 lors d'une mission de reconnaissance. Enfin, une série de jets d'affaires seront également exposés tels que les Falcon 2000, 7X, 900 de Dassault ou le G650 de Gulfstream.

Le salon en chiffres

Le Salon international de l'aéronautique du Bourget, devenu la référence mondiale du secteur, devrait accueillir 350.000 visiteurs pour admirer les derniers modèles d'avions. Le salon sera ouvert au public du 21 au 23 juin après avoir accueilli les professionnels dès le17 juin. Quelques 2.215 exposants vont se répartir sur les 54.000 m2 dévolus au salon qui se tient tous les deux ans au nord de Paris. 130 aéronefs dont les derniers-nés des plus grands constructeurs aéronautiques mondiaux y seront exposés. Sur les 350.000 visiteurs attendus, 50.000 sont étrangers, dont 290 délégations internationales et 3.200 journalistes. Le salon, qui comptera 30 pavillons nationaux, est l'événement aéronautique et spatial le plus important au monde en nombre de participants et en surface d'exposition, de 50 % plus étendue que celle du salon britannique qui se tient tous les deux ans à Farnborough. L'A380 ou le Dreamliner en seront les vedettes. Les organisateurs ont d'ores et déjà indiqué qu'Airbus ferait des démonstrations quotidiennes y compris le week-end pour le Superjumbo. Le Dreamliner volera aussi tous les jours du 17 au 21 juin. Le salon sera placé sous haute sécurité, avec de 500 à 2.000 agents de sécurité mobilisés, selon les périodes et un nombre équivalent de membres des forces publiques. Le salon sera inauguré par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Le président François Hollande le visitera "en fin de semaine". Le salon sera ouvert de 8 h 30 à 18 heures. Le prix du billet est de 13,50 euros, l'accès est gratuit pour les enfants de moins de 7 ans.

Delphine Touitou et Patrick Rahir

Jeudi 13 Juin 2013



Lu 132 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse