Bercy assure poursuivre les discussions avec les sociétés d'autoroutes


Les "discussions se poursuivent" entre l'État et les sociétés d'autoroutes sur les tarifs des péages, a-t-on assuré lundi 6 avril à Bercy, démentant des informations de presse faisant état d'un accord.


Une hausse de 0,57 % des tarifs autoroutiers était prévue au 1er février © Vinci
Une hausse de 0,57 % des tarifs autoroutiers était prévue au 1er février © Vinci
Bercy assure poursuivre les discussions avec les sociétés d'autoroutes. "Les discussions se poursuivent. Aucun accord n'est conclu à ce stade", a fait savoir l'entourage du ministre de l'Économie, Emmanuel Macron. Les discussions en cours ont été confirmées par le cabinet de Ségolène Royal, ministre de l'Écologie également en charge des Transports. Lundi 6 avril, RTL, repris par d'autres médias, avait annoncé qu'un accord avait été conclu prévoyant une hausse de 0,57 % du tarif des péages au 1er juin mais aussi l'engagement des sociétés d'autoroutes à lancer un plan d'investissement de 3 milliards d'euros. L'augmentation de 0,57 % était celle prévue au 1er février mais qui a été ensuite gelé par le gouvernement.
Les discussions s'appuient sur les conclusions d'un rapport parlementaire qui assure que les sociétés d'autoroute (SCA) ne réalisent pas de "surprofits" et a préconisé des réformes modestes. Il cite notamment un plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros, qui pourrait être compensé par une augmentation de la durée des concessions. Depuis ce rapport, État et ces sociétés discutent de l'ensemble des conditions des concessions autoroutières. Il s'agit pour le gouvernement à la fois de remettre de la transparence dans les tarifs, d'améliorer le financement des infrastructures de transports et de favoriser les investissements.
La polémique autour des sociétés d'autoroute d'un rapport de l'Autorité de la concurrence, organisme indépendant qui avait pointé mi-septembre dans un rapport une "rentabilité exceptionnelle" des SCA, sur fond de hausse des péages supérieure à l'inflation depuis leur privatisation il y a près de dix ans, et assimilé leur situation à une "rente". Les SCA, après s'être vues imposer par le gouvernement un gel de l'augmentation des péages de 0,57 % prévue au 1er février, ont montré leur détermination à défendre l'application de leurs contrats, en portant l'affaire devant le Conseil d'État.

AFP

Mardi 7 Avril 2015



Lu 66 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse