Besoins en emplois et en formations maritimes


Remis cet été au ministère du Travail, le contrat d'études prospectives des transports de fret et de passagers routiers, maritimes et fluviaux a été présenté par l'OPCA-Transports en octobre. Dans le maritime, il souligne l'enjeu des politiques de l'État du pavillon sur l'avenir des navigants français et le potentiel des filières de services.


© Technip
© Technip
Fruit d'un travail pluridisciplinaire*, le contrat d'études prospectives (CEP) des transports consacre un chapitre au maritime à travers une analyse qualitative et quantitative de l'évolution de ses métiers et besoins en compétences. Dans le fret comme pour le passager, il y relève un défi majeur : "Le caractère très internationalisé de l'activité conduit à ce que le volume prévisible des emplois français de navigants soit très peu lié à la croissance économique mais dépende d'abord de la volonté des États à conserver une flotte sous pavillon national".

"Nouveaux créneaux d'emploi au niveau des armateurs techniques"


À côté de ces évolutions difficiles à anticiper, une tendance à l'ouverture de nouveaux créneaux d'emploi se dessine néanmoins "au niveau des armateurs techniques (offshore pétrolier, dragage, travaux en mer, pose et maintenance d'éoliennes, etc.) et des emplois spécialisés de personnels sédentaires".

Quelques orientations

L'une des recommandations du CEP porte "sur l'anticipation des phénomènes de recomposition et de diversification des emplois". Un enjeu essentiel, mais dont l'ampleur est encore difficile à cerner, réside "dans le repérage et la construction de formations à un certain nombre de nouveaux métiers de navigants sur les navires techniques". Une autre recommandation concerne la "structuration des conditions de passages des métiers de navigants aux emplois de sédentaires, qu'ils soient internes ou externes au transport maritime". Un point important ici est soulevé sur l'identification des compétences spécifiques développées par les personnels navigants pour déterminer quels modules de formations complémentaires et quels partenariats sont les plus adaptés à leur sédentarisation réussie. Communs aux transports routiers et fluviaux, le CEP évoque trois autres défis : "Accompagner la transformation de l'image des métiers du transport maritime, développer une dynamique d'action locale avec les collectivités territoriales, maîtriser la technicité croissante des emplois".

* OPCA-Transports, Ceraq, AFT-Iftim, Nestear, Cope 13, École des mines de Nantes

Érick Demangeon

Mercredi 6 Novembre 2013



Lu 230 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse