Bilan positif pour la manutention à Rouen


Depuis mai 2011, la réforme portuaire s'applique en totalité dans les Grands Ports maritimes, et en particulier à Rouen. Les manutentionnaires rouennais étaient déjà propriétaires des engins de manutention depuis plus d'un an.


Chargement de farine au Quai de l'Ouest © Jean-Claude Cornier
Chargement de farine au Quai de l'Ouest © Jean-Claude Cornier
"Nous tirons un bilan positif de la réforme au niveau de l'organisation, explique Éric Dubès, président du Syndicat des manutentionnaires et employeurs de main-d'œuvre du port de Rouen (SMEMOPR). Seule réserve, il faudrait davantage de volumes. Il est vrai que la conjoncture ne nous a pas aidés. Mais nous ne regrettons rien : aujourd'hui, nous avons toutes les cartes en main".

Cinq généralistes et deux spécialistes

Le secteur de la manutention emploie à Rouen environ 200 à 300 personnes au sein des différentes entités. Globalement, on compte localement cinq manutentionnaires généralistes - qui traitent aussi bien des marchandises diverses que des vracs -, à savoir URA, Somap, Euroports, BLP Normande de Manutention et RMS à Radicatel, et deux autres plus spécialisés dans les vracs (Sea-Invest et Surveyfert).

"Le secteur de la manutention emploie à Rouen environ 200 à 300 personnes"


En matière d'outillage, les manutentionnaires rouennais disposent d'engins adaptés aux besoins actuels. Deux d'entre eux, Euroports et Surveyfert, ont renforcé leur parc en faisant l'acquisition de grues mobiles. "Pour l'avenir, il y a plusieurs pistes de développement : notamment dans le domaine des conteneurs, avec la montée en puissance du fluvial, et dans certains trafics de niche à forte valeur ajoutée (ro-ro, conventionnel, colis lourds, petits vracs…) pour lesquels les Rouennais disposent d’une expertise reconnue".
Début 2013, le SMEMOPR a décidé de quitter l'organisation nationale, l'Unim (Union nationale des industries de la manutention dans les ports français). Éric Dubès explique : "Nous sommes toujours en dehors de l'Union, mais les relations sont bonnes. Nous avons noté la volonté de l'Unim de donner un peu plus d'écoute aux Grands Ports maritimes autres que les deux plus grands. Ilyasse Aksil, de Nantes-Saint
Nazaire, les représente comme vice-président. Globalement, nous en sommes au stade des échanges et nous jugerons sur les actes".

Jean-Claude CORNIER

Mardi 24 Septembre 2013



Lu 180 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:54 Cherbourg : allongement du quai des Flamands

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:34 Pour Haropa, 2030, c’est déjà demain


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse