Blocage des stations Total tous les jeudis



La CGT proteste contre les projets de la raffinerie de La Mède © FDG
La CGT proteste contre les projets de la raffinerie de La Mède © FDG
La Fédération nationale des industries chimiques-CGT a appelé lundi 29 juin à un blocage des stations Total jeudi 2 juillet pour protester contre les projets du groupe concernant la raffinerie de La Mède, l'entreprise soulignant que "le dialogue social se poursuit". La FNIC-CGT explique avoir engagé "un combat contre la fermeture programmée de la raffinerie Total La Mède dans les Bouches-du-Rhône", qui menace selon le syndicat "1.300 emplois directs et indirects". En avril, Total avait annoncé un investissement de 200 millions d'euros pour la reconversion de cette raffinerie vers la production de biocarburants, entraînant la suppression de 180 postes sur 430, sans licenciements. Pour la fédération syndicale, ce "projet de mort du raffinage de pétrole à La Mède" n'est pas acceptable. L'organisation appelle "au blocage de toutes les stations de vente de carburants Total", une opération qui sera renouvelée "chaque jeudi" durant tout l'été jusqu'à ce que l'entreprise "retire son projet". Un porte-parole de Total a indiqué ne pas pouvoir évaluer à ce stade "le risque de perturbation pour les consommateurs" qui dépendra "d'éventuels blocages". "Notre intention est bien d'impacter directement la distribution de carburant au point de distribution final, c'est-à-dire dans les stations services", a expliqué de son côté Éric Sellini, coordinateur CGT pour Total. Le mouvement n'a pas pour objet de "pénaliser la population", mais d'"essayer de faire prendre conscience à la direction qu'on a besoin de discuter", a-t-il ajouté.
Le porte-parole de l'entreprise note pour sa part que le mouvement "n'est pas soutenu par la majorité des syndicats de la raffinerie de La Mède" et indique que "le dialogue social se poursuit". Le groupe met en avant "un accompagnement social exemplaire", le porte-parole soulignant que la transformation industrielle du site de La Mède se fera sans "aucun licenciement, ni mobilité" contrainte pour les non-cadres, mais via des départs à la retraite ou des reclassements.

AFP

Mardi 30 Juin 2015



Lu 69 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse