Bolloré veut resserrer son contrôle sur Havas


Le groupe français Bolloré, qui a lancé une offre publique d'échange sur le groupe publicitaire Havas dont il détient jusqu'ici 36 %, est fortement diversifié avec des intérêts dans la logistique, les médias, l'automobile et même le vin.


En Afrique, la société "Bolloré Africa Logistics" gère 14 grands terminaux conteneurisés © Bolloré Africa Logistics
En Afrique, la société "Bolloré Africa Logistics" gère 14 grands terminaux conteneurisés © Bolloré Africa Logistics
Le groupe diversifié Bolloré a annoncé vendredi 17 octobre qu'il allait lancer une offre publique d'échange (OPE) sur Havas, dont il est actuellement le premier actionnaire. Une prise de contrôle majoritaire dans la prestigieuse doyenne de la publicité permettrait au groupe, que Vincent Bolloré a transformé, en une génération, d'une papeterie familiale en difficulté en un géant au chiffre d'affaires de 10,8 milliards d'euros, de consolider sa présence dans le secteur des médias et de la communication. Entre autres, il détient déjà 5 % de Vivendi, est présent entre les mains de 900.000 lecteurs au quotidien grâce au gratuit "Direct Matin" et possède l'institut de sondages CSA, ainsi qu'une participation de près de 14 % dans l'américain Harris Interactive et de 9,6 % dans la société cinématographique Gaumont. C'est également Bolloré qui a créé en 2005 la chaîne de télévision Direct 8 avant de la revendre en 2011 à Canal +.
Les activités de logistique de Bolloré couvrent l'ensemble de la planète, avec des participations ciblées ou des rachats qui lui permettent d'être présent dans 99 pays, de la Grande-Bretagne au Timor oriental. En Afrique, la société "Bolloré Africa Logistics" gère 14 grands terminaux conteneurisés : Abidjan, Douala, Lagos, Libreville, Pointe-Noire, Cotonou, Lomé, Conakry, Freetown... Elle opère également deux lignes de chemin de fer.

"Bolloré, un groupe fortement diversifié"


Depuis une vingtaine d'années, Bolloré a aussi entrepris d'investir dans les batteries "Lithium Métal Polymères" (LMP), dans la foulée de son activité de fabrication de films plastiques spéciaux pour condensateurs. Il a franchi une étape supplémentaire en proposant une solution de mobilité à partir de voitures électriques équipées de ses batteries, les Bluecar : Autolib, lancé en 2011 à Paris, rencontre un fort succès avec 6 millions de locations, et des services d'autopartage sur le même modèle ont été installés à Lyon, Bordeaux et Indianapolis (États-Unis). Bolloré et Renault ont annoncé en septembre que la "Bluecar" serait à terme assemblée par la marque française dans une de ses usines.
En Afrique, en Asie et en Amérique du Nord, le groupe est présent dans l'agriculture et la sylviculture : plantations d'hévéas et de palmiers à huile via sa participation de 38,7 % dans le groupe Socfin, et même trois fermes aux États-Unis, de 3.000 hectares au total. Au chapitre des participations diverses, Bolloré détient 7,5 % de Mediobanca, une des principales banques italiennes, 1,6 % de Vallourec (tubes en acier) et 21,2 % de Bigben Interactive, fabricant d'accessoires de jeux vidéo. En France, Bolloré dit être le premier distributeur indépendant de fuel domestique et de carburant pour engins agricoles, exploite l'oléoduc de Donges-Melun-Metz et possède les dépôts de carburants de Caen, Belfort, Clermont-Ferrand, Mulhouse et Strasbourg.

51 % du CA dans le transport et la logistique

Par secteur, Bolloré réalisait 51 % de son chiffre d'affaires dans le transport et la logistique en 2013, 30 % dans la logistique pétrolière, 17 % dans la communication et 2 % dans le stockage d'électricité et les solutions pour le stockage d'électricité. Il réalise par ailleurs 44 % de son chiffre d'affaires en France, 21 % en Afrique, 18 % en Europe (hors France), 10 % sur le continent américain, et 7 % en Asie-Pacifique. Il a aussi investi dans le vin en France, dont le cru classé "Domaine de la Croix". Ses domaines viticoles produisent "environ 550 milliers de bouteilles par an". Le groupe familial fondé en 1822, et dont les Bolloré détiennent toujours la majorité, a dégagé un résultat net de 450 millions d'euros en 2013. Il revendique 53.600 salariés dans le monde.

AFP

Lundi 20 Octobre 2014



Lu 123 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse