Bond des commandes de porte-conteneurs au premier semestre


Le début de l'année 2015 a donné lieu à une forte hausse des commandes de porte-conteneurs. Les très gros navires et les néo-panamax se taillent la part du lion, à un an de la livraison du nouveau canal.


Le "CMA CGM Kerguelen", baptisé au Havre en mai, est l'un des derniers-nés de 17.780 EVP de l'armateur français © Éric Houri
Le "CMA CGM Kerguelen", baptisé au Havre en mai, est l'un des derniers-nés de 17.780 EVP de l'armateur français © Éric Houri
Les commandes de porte-conteneurs neufs ont véritablement bondi au premier semestre 2015. Selon les statistiques du consultant Alphaliner, celles-ci ont atteint depuis le début de l'année l'équivalent de 1,04 million d'EVP en termes de capacité, soit une hausse de 60 % comparé au premier semestre 2014.

Les ULCS et néo-panamax prisés

D'après le cabinet parisien, la demande se focalise plus particulièrement sur les unités d'au moins 18.000 EVP de capacité, qui ont fait l'objet de 39 commandes, soit plus de 700.000 EVP. La dernière en date a été passée par Maersk Line, qui a signé début juin pour 11 navires de 19.630 EVP auprès du coréen Daewoo (DSME), plus une option pour 6 unités supplémentaires. Ces unités s'ajouteront à la série des 20 navires de classe "triple E" (18.340 EVP) que le numéro un mondial a commandés en 2011 et commencé à acquérir en 2013. Elles constitueront les plus grands porte-conteneurs jamais construits, non en termes de capacité mais de dimensions : 400 mètres de long et 58,60 mètres de large pour 16,50 mètres de tirant d'eau.

"L'équivalent de 17,4 % de la flotte mondiale en commande"


"Cette dernière commande porte à 88 le nombre de porte-conteneurs de 18.000 EVP et plus commandés jusqu'ici, commente Alphaliner. Huit compagnies ont rejoint le club des acheteurs de ces ULCS de dernière génération". Le consultant est circonspect quant à l'avenir de ces armateurs qui s'étaient jusque-là tenus éloignés de cette tendance au gigantisme en vogue chez les leaders du trade Asie-Europe.

Maersk contre-attaque

Dans cette catégorie, Maersk Line a récemment bien étoffé son carnet de commandes. En plus des 11 à 17 géants cités précédemment, la compagnie de Copenhague a commandé 7 feeders (3.600 EVP) et 7 néo-panamax de 9.000 à 10.000 qu'il opérera en affrètement. Elle a ainsi répondu à l'offensive de MSC, dont la livraison de ses navires en attente devait lui permettre de prendre la place de numéro un mondial à l'armateur danois en 2016-2017. Maersk Line a désormais l'équivalent de 367.406 EVP en commande.
Quant à la flotte de la compagnie italo-suisse, elle doit augmenter de 701.086 EVP, dont 18 unités de 19.200 EVP, 2 de 15.900 EVP et 36 neo-panamax de 8.800 à 11.000 EVP, tous livrables d'ici 2017. Les positions des deux leaders mondiaux devraient s'intervertir à plusieurs reprises ces prochaines années, avec chacun un total avoisinant les 3,3 millions d'EVP.
En troisième position, CMA CGM est dans l'attente d'une capacité de 427.912 EVP. Ces livraisons lui feront atteindre les 2,2 millions d'EVP d'ici 2017. La compagnie marseillaise, qui a commandé 3 porte-conteneurs de 20.600 EVP en mars dernier, finalise son projet de faire construire 6 navires néo-panamax de 14.000 EVP (19 rangées) par Hyundai Heavy. Ceux-ci battront le record de capacité pour des unités pouvant naviguer dès 2016 dans le futur canal de Panama élargi (13.200 EVP actuellement). Pour autant, ils ne devraient pas l'emprunter dans un premier temps. Alphaliner croit ainsi savoir qu'ils seront alignés sur les routes Asie-Côte Ouest de l'Amérique du Nord. En outre, l'armateur français attend l'arrivée de 5 unités de 17.800 EVP et de 22 autres comprises entre 9.000 et 10.000 EVP.
Avec 71.148 en commande, le nouveau quatrième mondial, Hapag-Lloyd, devrait tout juste dépasser le million. En cinquième position, le taïwanais Evergreen a 355.016 EVP en commande, dont 11 navires de 18.000 EVP (attendus pour 2018-2019) et 10 de 14.000 EVP (2016). Selon Alphaliner l'armateur va bientôt commander 20 unités de 3.000 EVP. Les derniers gros contributeurs du gonflement de la flotte mondiale de porte-conteneurs sont UASC (199.000), Mol (161.000), OOCL (144.000), Cosco (138.000), NYK (112.000) et "K" Line (111.000).
Au total, l'équivalent de 3,283 millions d'EVP de capacité est en commande dans les chantiers navals, soit 17,4 % de la flotte mondiale cellularisée actuelle.

Franck André

Lundi 15 Juin 2015



Lu 655 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse