Bordeaux : nouvel opérateur au Verdon début 2018 ?


Après quatre ans d'inactivité, le terminal à conteneurs du Sud-Ouest, TCSO, au Verdon, va-t-il reprendre du service ? Pour trouver son futur gestionnaire, un appel public à la concurrence est en cours jusqu’au 29 septembre. La signature de la convention d’exploitation avec le nouvel opérateur est prévue au premier trimestre 2018.


Le terminal du Verdon © GPMB
Le terminal du Verdon © GPMB
Depuis le 7 juillet, à l’initiative du Grand Port Maritime de Bordeaux (GPMB), les candidats à l’exploitation et au développement du TCSO peuvent déposer leur dossier dans le cadre d’une nouvelle procédure d’appel à projets. Situé à l’entrée de l’estuaire de la Gironde en eaux profondes, le terminal à conteneurs du Verdon s’étend sur une surface d’environ 11 hectares. Avec un tirant d’eau de 12,5 mètres, il dispose de deux postes à quai totalisant un linéaire de 550 mètres. Cette installation est adossée à un terre-plein équipé de 48 prises reefers, d'un parc matières dangereuses, de deux hangars (12.000 et 2.300 m2) et de bâtiments actuellement dédiés à l’autorité portuaire, aux douanes, au stockage et à la réparation de conteneurs vides.

Jusqu’à 175.000 EVP d’ici 2025

Embranché fer, le site héberge deux voies de 700 mètres de long en arrière du terre-plein et une voie de 1.000 mètres le long du quai. La ligne ferroviaire relie le terminal à Bordeaux et à différentes plateformes multimodales intérieures comme Bruges et Bassens. Le TCSO est en outre le seul terminal portuaire en zone franche douanière et fiscale en France. Cette zone de 59 hectares bénéficie de procédures douanières simplifiées et d’avantages fiscaux. Elle est destinée à accueillir des activités industrielles et logistiques ; 37 hectares ont d’ores et déjà fait l’objet de pré-aménagements et offrent des terrains "prêt à l’emploi".

"Un potentiel de 440.000 EVP"


Les estimations faites dans le cadre des études préalables au TCSO évaluent un potentiel global de 440.000 EVP pleins sur l’ensemble de son hinterland ; le trafic cible est évalué par le GPMB entre 110.000 et 175.000 EVP d’ici 2025.

Une histoire tendue

Sur appel d'offres, Europorte avait été retenu en 2014 pour gérer le TCSO dans le cadre d’une convention de quinze ans. La filiale du groupe Eurotunnel avait alors conclu un contrat avec la Société de manutention portuaire d'Aquitaine (SMPA), spécialement créée pour assurer son exploitation. Le transfert de l’activité conteneurisée de Bassens au Verdon s’est toutefois heurté à des négociations sociales difficiles et à l’opposition des entreprises de manutention en place à Bassens. Malgré la nomination d’un médiateur (Jean-Yves Le Ven) par Alain Vidalies, le secrétaire d’État aux Transports de l'époque, Europorte a décidé de jeter l’éponge et de résilier en juin 2016 son contrat avec la SMPA. Cette dernière avait entre-temps investi 10 millions d’euros en outillages portuaires dont deux portiques et des cavaliers. Face à cette situation, le GPMB a adopté le 12 septembre 2016 la mise en régie du terminal, et confié son exploitation à la SMPA. Cette décision a été annulée le 4 novembre 2016 par le tribunal administratif de Bordeaux pour défaut de publication et de mise en concurrence lors de l’attribution de la régie ; jugement cassé par le Conseil d’État le 14 février 2017. Cette ultime décision aurait pu rétablir le contrat initial de régie mais le GPMB a décidé d’opter pour une nouvelle procédure classique d’appel public à la concurrence.

Érick Demangeon

Vendredi 1 Septembre 2017



Lu 1260 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse