Boum en Asie pour les avions de taille moyenne


La demande pour les avions de taille moyenne connaît un boum en Asie où les compagnies à bas coûts multiplient les dessertes régionales pour profiter du pouvoir d'achat accru des classes émergentes, selon les experts du secteur.


Embraer prévoit de livrer 1.500 avions en Asie sur les vingt prochaines années © KLM
Embraer prévoit de livrer 1.500 avions en Asie sur les vingt prochaines années © KLM
Les appareils dits "régionaux" - qui effectuent des liaisons courtes ou moyennes avec une capacité de moins d'une centaine de passagers - ont été parmi les plus gros succès du salon aéronautique de Singapour, qui s'est achevé ce week-end. Jimmy Lau, un des responsables de la société organisatrice, Experia Events, table sur une hausse des appareils de petite taille en raison de l'expansion des classes moyennes qui dope le transport aérien, désormais au-delà des dessertes entre les très grandes villes.
"Les constructeurs qui vont en profiter sont les Embraers et les Bombardiers, qui vendront leurs avions régionaux à des pays tels que l'Indonésie, la Thaïlande et la Malaisie", a déclaré Jimmy Lau, après 32 milliards de dollars de commandes annoncées lors du salon. Embraer prévoit de livrer 1.500 avions commerciaux à des compagnies de l'Asie-Pacifique, dont la Chine, sur les vingt prochaines années. Les livraisons prévues concernent des appareils de 70 à 130 places, ce qui représentera environ 20 % de la demande mondiale sur la période. Bombardier estime, lui, que la région Asie captera un tiers des 12.800 appareils dotés d'une capacité entre 20 et 150 sièges qu'il prévoit de livrer là encore d'ici vingt ans.

"32 milliards de dollars de commandes annoncées lors du salon"


Air Costa a commandé cette semaine à Embraer 50 E-Jets E2 et posé une option pour 50 autres appareils. La compagnie indienne est en service depuis octobre dernier et dessert des villes moyennes du pays. Elle veut notamment relier des villes du Sud du pays, telles que Bangalore, Madras, Hyderabad ou Vijayawada, et des villes de taille moyenne dans le Nord et le Nord-Ouest. "Nous avons pour philosophie que 70 % de l'immense population indienne de 1,2 milliard d'habitants habite toujours dans des zones qui ne sont pas de gigantesques métropoles", a indiqué Vivek Choudhary, le directeur financier.
Bangkok Airways, qui dessert les destinations touristiques en Thaïlande, ainsi que les Maldives, le Laos et le Cambodge, a commandé six avions 72-600 auprès du constructeur européen ATR, pour 150 millions de dollars. La compagnie à bas coûts Nok Air, thaïlandaise elle aussi, a commandé deux avions Q4-100 - d'une capacité de 70 à 80 passagers - chez Bombardier, afin d'accroître ses liaisons entre les villes moyennes du pays et les nations voisines. Patee Sarasin, le PDG de la compagnie, a expliqué que sa stratégie était de faire voler des appareils de 33 sièges pour desservir les petites villes et stimuler ainsi le trafic aérien. Des appareils plus gros seront ensuite mis en service avec la hausse de la demande. "Il y a tellement d'aéroports en Thaïlande qui sont sous-utilisés et tant de villes qui sont sous-développées en matière de liaisons aériennes", a déclaré le PDG.

Boeing et Airbus menacés dans vingt ans

Bombardier vise le segment des appareils allant jusqu'à 150 sièges, avec ses C Series, en concurrence directe avec les avions à travée unique de Boeing et Airbus, a précisé Philippe Poutissou, responsable commercial chez le constructeur canadien. Les A320 et les B737 ont actuellement les faveurs des principales compagnies asiatiques à bas coûts, avec une capacité entre 126 et 200 sièges. Les avions dits régionaux et les appareils à travée unique se complètent les uns les autres, selon Philippe Poutissou. John Leahy, le directeur commercial d'Airbus, se dit "pas extrêmement inquiet" de cette concurrence. Mais il ajoute : "Si vous me demandez 'est-ce que Airbus et Boeing seront menacés dans dix ans ?' La réponse est 'non'. 'Et dans dans vingt ans ?' La réponse est 'oui probablement'".

Aerolineas Argentinas commande quatre A330-200

Airbus a annoncé jeudi 13 février avoir signé un contrat avec la compagnie argentine Aerolineas Argentinas portant sur l'acquisition de quatre long-courriers A330-200, d'une valeur de 886,8 millions de dollars au prix catalogue. "La compagnie nationale d'Argentine déploiera ses nouveaux A330 sur des lignes moyen et long-courriers, reliant son hub de Buenos Aires à différentes destinations d'Amérique latine, d'Europe et des États-Unis", précise l'avionneur européen. Aerolineas Argentinas, qui exploite actuellement huit A340-300, quatre A340-200 et quatre A330, annoncera ultérieurement la motorisation choisie. "Ces gros porteurs incorporent les dernières innovations, une cabine moderne, et nous permettent d'améliorer de manière significative notre efficacité opérationnelle et économique", a déclaré Mariano Recalde, président de la compagnie. La famille A330, dont les appareils peuvent accueillir de 250 à 300 passagers et qui comporte des versions cargo et VIP, ainsi que des avions de ravitaillement/transport militaire, a enregistré à ce jour plus de 1.300 commandes, rappelle Airbus. Plus de 1.000 appareils sont d'ores et déjà exploités par plus de 100 utilisateurs dans le monde. Le constructeur indique enfin qu'il a vendu plus de 800 appareils en Amérique latine et aux Caraïbes où plus de 500 exemplaires sont en service. Il compte en outre près de 400 appareils sur son carnet de commandes pour cette région. "Au cours des dix dernières années, dans la région, Airbus a triplé le nombre de ses appareils en service".

Martin Abbugao

Lundi 17 Février 2014



Lu 181 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse