Bourbon a accéléré son désendettement en 2013


Le groupe français de services maritimes pour l’industrie pétrolière Bourbon a annoncé mardi 7 janvier avoir cédé 31 navires pour 770 millions de dollars (566 millions d’euros) en 2013, qu’il continuera à louer sur une longue durée pour la plupart, afin d’accélérer son désendettement.


© Bourbon
© Bourbon
Bourbon a accéléré son désendettement en 2013 grâce à des cessions de navires. Ces ventes généreront une plus-value d'environ 180 millions de dollars et permettront à Bourbon de diminuer sa dette nette de quelque 500 millions de dollars à la fin 2013, par rapport aux 2,190 milliards d'euros enregistrés à la fin du premier semestre, indiqué le directeur général, Christian Lefèvre. Elles permettront également au groupe d'afficher un flux de trésorerie positif pour l'ensemble de l'exercice 2013, dont les résultats seront publiés en mars.
24 des 31 navires ont été cédés pour 587 millions de dollars dans le cadre d'un plan de cession de 2,5 milliards de dollars visant à désendetter le groupe et préparer sa croissance au-delà de 2015. Au total, 1,65 milliard de dollars de cessions ont déjà été engagées : un accord de cession-bail de 1,5 milliard, portant sur 51 navires a été signé en avril dernier avec le chinois ICBC Financial Leasing, et un contrat de vente de 150 millions de dollars pour 6 bateaux a été conclu en novembre avec la banque de Singapour Standard Chartered Bank.
"Nous travaillons sur d'autres dossiers pour monter graduellement en puissance et aller vers cet objectif de 2,5 milliards de dollars. Cela se fera au cours de l'année 2014 et début 2015 probablement", a commenté Christian Lefèvre. "On n'a pas envie de se précipiter. Tout cela aura un effet positif sur l'endettement et le bilan du groupe et cela pourrait avoir des conséquences plutôt favorables sur les conditions des nouveaux contrats que nous pourrions signer avec des organismes financiers", a-t-il ajouté.

"31 navires cédés pour 770 millions de dollars en 2013"


Dans le détail, 21 navires ont été transférés en 2013 au chinois ICBC Financial Leasing pour 522 millions de dollars, et au maximum 30 autres encore en construction le seront au cours du premier semestre 2014. 3 autres l'ont été pour 65 millions à Standard Chartered Bank, et 3 supplémentaires lui seront livrés au second semestre. "Nous gardons le contrôle opérationnel de ces navires", qui sont repris en location pour une période de dix ans, a précisé Christian Lefèvre. 7 autres navires, âgés de 5 à 20 ans, ont été cédés pour 183 millions de dollars dans le cadre d'une stratégie de modernisation et de standardisation de la flotte de Bourbon, qui comptait 479 navires à la fin septembre.
Pour 2014, les perspectives restent au beau fixe, portées par les prix élevés du pétrole qui encouragent les investissements en exploration/production des compagnies pétrolières, et du même coup la demande de services maritimes. "À l'horizon d'un an, on est toujours très confiants puisqu'on voit une forte demande en navires offshore par les clients", a commenté Christian Lefèvre, disant anticiper un niveau d'activité "très correct" pour Bourbon cette année. "Tous les projets engrangés sont en cours de réalisation. Cela est probablement dû au fait que le baril est très stable, à un niveau au-dessus de 100 dollars", a-t-il ajouté. Bourbon, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,19 milliard d'euros en 2012, devrait présenter son nouveau plan stratégique à l'automne 2014.

L'action en hausse à la Bourse de Paris

L'action de Bourbon était en hausse mardi matin à la Bourse de Paris, après l'annonce par le groupe français de services maritimes pour l'industrie pétrolière, de la vente de 31 navires ce qui doit accélérer son désendettement. À 10 h 58, la valeur prenait 2,37 % à 20,56 euros et se plaçait parmi les plus fortes hausses du SBF 120, tandis que l'indice CAC 40 prenait 0,24 %. "L'annonce de cession de navires profite au groupe. Cela leur permet de confirmer leurs objectifs et de continuer à vendre des navires pour se désendetter", a commenté Nicolas Royot, analyste chez Portzamparc. "Ce n'est qu'une reprise en fait, l'information avait déjà été annoncée aux marchés début 2013, mais le montant des plus-values sur l'année (180 millions de dollars) est une nouveauté", a-t-il ajouté. "Les taux d'occupation des navires sont bons, les prix sont plutôt bien orientés, mais il faut rester prudent, les clients cherchent vraiment à contrôler leurs coûts et leurs investissements", juge Nicolas Royot.

AFP

Mardi 7 Janvier 2014



Lu 153 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse