Brittany ferries va fermer des lignes


La compagnie maritime Brittany Ferries (BAI SA), confrontée depuis plusieurs années à des difficultés financières, a annoncé vendredi 8 juin la suppression de lignes et de certains avantages accordés à son personnel afin de permettre un "retour à la compétitivité".


© Port de Cherbourg
© Port de Cherbourg
Brittany Ferries, en difficulté, a annoncé qu'elle allait fermer des lignes. Les mesures envisagées s'organisent en deux volets, commercial et social, avec "la suppression d'un certain nombre de traversées en avant et après saison sur les lignes transmanche dans le but d'optimiser le remplissage des navires, les coûts d'exploitation, et la réduction des coûts salariaux par des mesures telles que l'annualisation et l'aménagement du temps de travail et la suppression de certains avantages", a annoncé la compagnie finistérienne à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire.

Retrouver de la compétitivité

La direction a justifié ces mesures pour faire face aux difficultés auxquelles elle est confrontée depuis quatre années. Ces solutions sont "envisagées pour retrouver de la compétitivité, et sauvegarder la compagnie, et ce dans un cadre défini qui est celui de l'emploi et du pavillon français", a déclaré la direction de l'entreprise. "Il est désormais impératif que la compagnie adapte son modèle économique face à une conjoncture fortement dégradée et une concurrence qui n'est pas soumise aux mêmes contraintes de pavillon ni exposée aux variations de la parité livre/euro", poursuit Brittany ferries.
En 2010, Brittany Ferries avait décidé de suspendre ses lignes passagers au départ de Cherbourg vers la Grande-Bretagne durant une partie de l'hiver pour les mêmes raisons.
Brittany Ferries est une société française de 2.500 employés qui transporte annuellement 2.600.000 passagers (dont 85 % de Britanniques), 200.000 véhicules industriels et 800.000 véhicules de tourisme entre la France, la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Espagne. L'activité passagers de la compagnie en termes de retombées économiques induites génère 14,3 millions de nuitées en Europe dont 9,9 millions en France, 1,8 million au Royaume-Uni et en Irlande.

AFP

Lundi 11 Juin 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse