Bruxelles finance sept projets français au titre du RTE-T


Parmi les derniers projets d'infrastructures de transport choisis pour bénéficier de financements européens figurent sept chantiers français, dont deux sur le seul port de Dunkerque et deux concernant la Seine.


© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
La Commission européenne a sélectionné 74 projets d'infrastructures de transport qu'elle cofinancera grâce à une enveloppe de 200 millions d'euros. Cette subvention réalisée au titre du programme du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) concerne l'appel à projet annuel lancé en 2011. Ces 198,63 millions d'euros exactement seront engagés pour répondre à cinq priorités, dont la promotion d'un transport intégré et multimodal, la réduction de l'impact du transport, notamment maritime, sur l'environnement et le climat, le soutien aux partenariats publics-privés et aux instruments financiers innovants ainsi que la mise en œuvre à long terme du RTE-T, notamment en développant les corridors censés structurer ledit réseau.

Le canal Seine-Nord au programme

Parmi les quatre projets financés liés à la réduction des polluants atmosphériques du maritime figurent les études techniques préalables à la réalisation d'une station de soutage de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le port de Dunkerque, qui bénéficieront de 1,15 million d'euros.
Le port nordiste apparaît deux fois dans cette liste, et se voit aussi financé pour la conception et les études environnementales dans le cadre de l'amélioration de son réseau ferroviaire et sa connexion au RTE-T (1,152 million d'euros). D'autres projets ferroviaires sont subventionnés : les études préliminaires pour le contournement de l'agglomération lyonnaise (2,889 millions), la construction des gares de Nîmes et de Montpellier dans le cadre de la future LGV (2,15 millions), les études et fouilles archéologiques concernant la deuxième phase de la LGV Rhin-Rhône (5 millions). Côté fluvial, 1,05 million a été alloué aux études pour la création de Port Seine-Métropole et 2,2 millions aux études préliminaires pour quatre plate-formes multimodales sur le canal Seine-Nord, dont le creusement même est menacé, par manque de financement. Au total, ces sept projets français recevront 15,591 millions d'euros de Bruxelles.

Franck André

Mardi 11 Septembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse