Bureau Veritas optimiste pour 2014


Le groupe d'inspection et de certification Bureau Veritas s'est déclaré jeudi 6 mars optimiste pour 2014, après un bond de ses bénéfices l'an dernier malgré la croissance "un peu molle" de son chiffre d'affaire.


Bureau Veritas table sur notamment sur les énergies non conventionnelles © Bureau Veritas
Bureau Veritas table sur notamment sur les énergies non conventionnelles © Bureau Veritas
"Je suis optimiste pour une reprise de la croissance progressive en 2014 où Bureau Veritas devrait bénéficier de conditions de marché plus favorables", a affirmé le directeur général, Didier Michaud-Daniel, lors de la présentation des résultats 2013. "Nous imaginons un scénario 2014 où les deux premiers trimestres auront encore une croissance un peu molle, comme celle de l'année dernière, mais avec une accélération très claire sur les troisième et quatrième trimestres", a-t-il anticipé. "Nous ressentons déjà aujourd'hui les effets de la reprise qui sera graduelle", a ajouté le patron de Bureau Veritas, qui table sur une hausse de la croissance organique en 2014 et "la poursuite de l'expansion de la rentabilité". Les marchés ont salué ces perspectives. À midi, le titre bondissait de 8,85 % à 21,77 euros, signant l'une des plus fortes hausses à la Bourse de Paris, dans un marché en hausse de 0,51 %.
L'an dernier, le groupe a vu son bénéfice net bondir de 16 % à 345,1 millions d'euros. Sévèrement impacté au second semestre par l'euro fort, son chiffre d'affaires de 3,93 milliards d'euros a progressé de façon marginale (+ 0,8 %) et inférieure à la moyenne annuelle attendue sur la période 2012-2015. "La hausse du chiffre d'affaires a été absorbée" par la dépréciation de monnaies de pays émergents comme le Brésil, l'Argentine, l'Afrique du Sud et l'Inde, mais aussi de pays matures comme le Japon et l'Australie. À taux de change constants, les ventes ont gagné 5,5 % en 2013, une performance elle aussi en deçà des objectifs du plan 2012-2015 du groupe qui tablait sur une croissance moyenne annuelle de 9 à 12 %.

"Crise en décalé"

Didier Michaud-Daniel a toutefois confirmé cet objectif à moyen terme. Grâce à une hausse de son chiffre d'affaires de 16,2 % en 2012, le groupe avait "accumulé de l'avance" et s'attend à une année 2015 qui lui permettra de renouer avec "une croissance soutenue". "Il est probable que nous soyons plutôt dans le bas de la fourchette à 9 %", a-t-il concédé. "Nous avons été touchés par la crise en décalé", a reconnu le directeur général, qui se félicite toutefois de la résistance de son groupe "malgré une économie mondiale ralentie et un contexte de fortes baisses des devises par rapport à l'euro". Il a notamment souligné la hausse de la marge opérationnelle ajustée, qui est passée de 16,4 à 16,7 % l'an dernier, une progression qui l'a renforcé dans sa conviction d'atteindre l'objectif de la faire bondir de 100 à 150 points de base en éà15 par rapport à 2011.
Bureau Veritas table sur trois principaux moteurs de croissance : les activités industrie, les biens de consommation et les analyses des produits pétroliers. Mais il perçoit également des signes de reprises dans des secteurs qui ont atteint l'an dernier "le bas du cycle", comme le secteur des métaux et minéraux et celui des nouvelles constructions de navire. Le groupe compte aussi profiter cette année des sept acquisitions effectuées l'an dernier, ainsi que de celle de la société canadienne Maxxam, finalisée en janvier. Au total, le chiffre d'affaires accumulé par Bureau Veritas avec ces huit acquisitions s'élève à 285 millions d'euros. Il table également sur l'offshore pétrolier et les énergies non conventionnelles comme le gaz de schiste pour poursuivre son développement. La direction du groupe proposera à ses actionnaires un dividende de 0,48 euro par titre, en hausse de 4,9 % par rapport à l'an dernier.

Antonio Rodriguez

Jeudi 6 Mars 2014



Lu 75 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse