Bureau Veritas stagne en 2012


Le groupe d'inspection et de certification Bureau Veritas a annoncé mercredi 27 février un bénéfice net 2012 identique à celui de l'année précédente, affecté par l'Espagne, malgré un chiffre d'affaires en forte hausse de 16,2 % porté par les émergents, qui lui permet de confirmer ses objectifs.


© Bureau Veritas
© Bureau Veritas
Le bénéfice net part du groupe Bureau Veritas est resté stable sur un an à 297,6 millions d'euros, affecté par son désengagement des activités de contrôle des infrastructures en Espagne, qui a représenté une charge exceptionnelle de 64,8 millions d'euros sur les résultats du groupe. "Nous avons pris une bonne décision en sortant de cette activité en Espagne dont le chiffre d'affaires étant en baisse dramatique et ses pertes annuelles s'élevaient à 8 millions d'euros", a expliqué le directeur général de Bureau Veritas, Didier Michaud-Daniel. Après la finalisation de cette cession le 21 février, le groupe va poursuivre la restructuration de sa compagnie espagnole dans le secteur de la construction pour "adapter la taille de ses opérations aux conditions de marché", frappé par la récession depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008.
Bureau Veritas s'est également séparé de son laboratoire brésilien Anasol, dont les pertes "étaient assez importantes", a indiqué M. Michaud-Daniel, qui a pris ses fonctions il y a un an. Sans ces charges exceptionnelles, le bénéfice net ajusté a progressé de 15,7 % à 402,6 millions d'euros, s'est félicité le directeur général, qui a souligné "l'excellente performance" du groupe en 2012. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 3,9 milliards d'euros, soit une progression de 16,2 % par rapport à 2011. Les pays émergents ont soutenu la hausse des ventes du groupe. En 2012, ils ont représenté 54 % des revenus contre 50 % l'année précédente. Bureau Veritas a également dégagé en 2012 un résultat opérationnel de 518,3 millions d'euros, en hausse de 7,9 %.

Solide croissance en 2013

Pour 2013, Bureau Veritas prévoit "une croissance solide de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel ajusté, malgré un environnement économique difficile en Europe".

AFP

Jeudi 28 Février 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse