CGG pénalisé par la faiblesse du pétrole


CGG a enregistré des résultats globalement en baisse au deuxième trimestre, toujours pénalisés par la faiblesse des cours du pétrole et des conditions de marché "difficiles" qui le conduisent à tailler encore plus dans ses investissements.


© CGG
© CGG
Le groupe français de services parapétroliers CGG a vu sa perte nette se creuser à 79 millions de dollars entre avril et juin contre une perte de 61 millions de dollars un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires en chute de 39 % à 290 millions de dollars. La perte opérationnelle s'est très légèrement réduite sur le deuxième trimestre, passant de 24,5 millions de dollars à 22,4 millions, mais elle a gonflé sur le semestre à 104 millions de dollars, contre 6 millions un an plus tôt.
CGG subit de plein fouet la pression des compagnies pétrolières et gazières - ses principaux clients -, elles-mêmes obligées de tailler dans leurs dépenses face à la dégringolade des cours du brut. "Avec la remontée des prix du brut sur les premiers mois de l'année, nous percevons un début de changement dans l'état d'esprit de nos clients, mais qui ne s'est pas traduit, pour l'instant, par une reprise des investissements d'exploration, stabilisés à un niveau encore très bas", a commenté le directeur général de CGG, Jean-Georges Malcor, vendredi 29 juillet.
Pour s'adapter à cet environnement dégradé, le groupe a déployé un plan de transformation, qui prévoit une réduction drastique des coûts, des investissements et de l'exposition aux activités très cycliques de sa division marine. "Nous prévoyons de poursuivre l'optimisation de notre base de coûts externes et de réduire de 50 millions de dollars supplémentaires nos investissements annuels", a indiqué le directeur général. Le montant des investissements devrait donc désormais être compris "dans une fourchette de 400 à 450 millions de dollars" cette année, a précisé Jean-Georges Malcor.

Pas de baisse d'effectifs

Par ailleurs, il n'y aura "pas de baisse d'effectifs complémentaire liée à cette baisse des investissements", a-t-il ajouté. Fin juin, les effectifs propres de CGG ont été ramené à 6.550 personnes, "soit une diminution de plus de 33 % depuis le début du plan (de transformation, NDLR) en décembre 2013", a-t-il indiqué.

AFP

Lundi 1 Août 2016



Lu 177 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse