CMA CGM, Maersk, Marfret et Wec Lines tenus de restructurer le marché Europe du Nord-Antilles


Les engagements pris par quatre armateurs visant à relancer la concurrence sur le marché Europe du Nord-Antilles françaises a reçu l'aval de l'Autorité de la concurrence française. La décision, qui consiste à mettre fin aux accords de slots qui lient CMA CGM à ses confrères Maersk Line, Marfret et Wec Lines et à faire entrer de nouveaux concurrents, vise à redynamiser le marché et à faire baisser les taux de fret à l'import.


© CCI Martinique
© CCI Martinique
L'Autorité de la Concurrence française avait lancé une enquête à la suite des avis qu'elle avait rendus au cours de l'été 2009 par lesquels elle constatait un manque de concurrence sur le marché des Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthélemy, Saint-Martin) en sortie des ports d'Europe du Nord.
Les français CMA CGM et Marfret, le danois Maersk et le néerlandais WEC Lines, qui ont ont proposé de modifier leurs pratiques, se sont engagés notamment, selon l'Autorité de la concurrence, à "supprimer toute clause d'exclusivité, à garantir que CMA CGM attribue les "slots" "selon des règles définies a priori", autoriser les co-contractants du troisième armateur mondial à "revendre à des tiers la capacité non utilisée". En outre, si le groupe armatorial marseillais dispose, sous conditions, "de la possibilité de préempter les capacités non utilisées, ce droit est strictement encadré sous la surveillance d'un mandataire indépendant".

Des accords de slots limités à deux ans

L'autorité de la concurrence ajoute que la durée des accords de slots est limitée désormais à deux ans avec "la possibilité de dénoncer ou renégocier leurs termes à tout moment et la nécessité d'informer tout nouvel entrant sur les capacités disponibles".
Sur la base des éléments recueillis lors de l'instruction des deux avis qu'elle avait rendus sur le prix des carburants et le fret maritime ainsi que la grande distribution en Outre-Mer, l'autorité avait ouvert plusieurs dossiers contentieux. Elle avait identifié une "inertie du marché" liée à certaines rigidités d'organisation entre armateurs sur le marché Europe du Nord-Antilles. "Cette revitalisation de la concurrence en amont devrait avoir un impact positif sur les prix de détail payés par les ultramarins", a-t-elle ajouté.
Contrairement au marché Asie-Europe, trade sur lequel les taux de fret sont très bas, le prix du transport maritime peut représenter jusqu'à 15 % du prix des produits importés sur le marché antillais. L'Autorité de la concurrence a décidé de clore cette procédure en rendant cette série d'engagements obligatoires auprès des armateurs concernés.

Vincent Calabrèse

Mercredi 26 Juin 2013



Lu 648 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse