CMA CGM formerait une nouvelle alliance avec CSCL et UASC


Suite à l'annonce de la création du 2M, la future alliance réunissant Maersk et MSC, le silence assourdissant de CMA CGM, le troisième partenaire de l'ex-futur P3, fait courir une rumeur selon laquelle il s'allierait au chinois China Shipping et à UASC pour former une alliance baptisée par certains experts de la ligne régulière CCU.


Le "CMA CGM Magellan" transformé en œuvre d’art par JR © CMA CGM
Le "CMA CGM Magellan" transformé en œuvre d’art par JR © CMA CGM
Depuis que le projet de création du 2M a été dévoilé par les deux leaders mondiaux du shipping, le groupe CMA CGM se trouve plongé dans l'ombre. Nombre d'experts de la planète shipping l'ont rapidement taxé de "dindon de la farce" en voyant dans le 2M une réaction positive de la part de Maersk et de MSC suite au naufrage du projet de P3 qui réunissait le trio mondial.
Or, pris de court devant le manque de réaction spectaculaire du troisième opérateur mondial, les consultants internationaux de type Alphaliner ou Dynamar n'ont pas tardé à faire courir le bruit de création d'une nouvelle alliance réunissant l'armateur français au chinois China Shipping et à l'opérateur du golfe persique UASC. Selon le néerlandais Dynamar, l'alliance potentielle CCU (initiale de chacun des trois partenaires) aurait la capacité de proposer dix-huit services hebdomadaires plus une ligne bimensuelle sur l'axe Est-Ouest.

"Le troisième armateur mondial muré dans le silence"


Ses membres déploieraient un total de 154 navires d'une capacité moyenne de 8.100 EVP (soit 81 porte-conteneurs pour CMA CGM, 45 pour CSCL et 28 pour UASC). Ils afficheraient une offre de transport globale de 1,26 million d'EVP sur les marchés Nord Europe-Extrême-Orient, Méditerranée-Extrême-Orient, Extrême-Orient-côte Ouest des États-Unis et Extrême-Orient-côte Est des États-Unis, transatlantique et enfin Méditerranée-Amérique du Nord.

Quatre consortiums pour seize armateurs

"Si le CCU se concrétise, le marché Europe-Extrême-Orient comportera quatre consortiums distincts, avec seize armateurs, assurant chacun leur propre politique commerciale", explique Dynamar, soulignant que cette future alliance bipartite apportera aux chargeurs la garantie que les tarifs resteront aussi bas que ce qu'ils sont aujourd'hui. Reste à savoir quand elle recevra le feu vert des autorités concernées.
Le cabinet de consultants basé dans la commune néerlandaise d'Alkmaar estime que, sur l'axe Est-Ouest, l'alliance G6 contrôlera 28 % du marché, devant le 2M (27 %), CKYHE (25 %) et le CCU (15 %). Sur l'axe Europe-Extrême-Orient, le 2M sera le leader avec 34 % des parts, devant CKYHE (avec 23 %), le G6 (28 %,) et le CCU (20 %). Sur le transpacifique, 33 % des parts pourraient échoir au G6, devant CKYHE (32 %), le 2M (15 %) et le CCU (13 %).
Les experts prennent en compte toutefois une donnée variable : le nombre de méga-porte-conteneurs qui sont encore en cours de livraison. Selon Dynamar, la majorité des unités en commande se situent dans une fourchette allant de 15.000 à 19.000 EVP.
Actuellement, les seize armateurs présents au sein des quatre consortiums déploient 230 unités d'une capacité moyenne de 13.100 EVP mais leurs carnets de commandes, pour lesquels les livraisons s'étalent jusqu'à mi-2117, comportent 122 navires de 14.700 EVP.
Aujourd'hui, à Marseille, au pied de la tour du groupe CMA CGM, le silence reste total. Le troisième armateur mondial ne laisse filtrer aucun bruit pour confirmer ou infirmer les rumeurs d'alliance qu'Alphaliner et Dynamar font courir sur la place mondiale de la ligne régulière.

Vincent Calabrèse

Jeudi 24 Juillet 2014



Lu 2925 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse