CMA CGM : la manne des marchés Asie-Europe et Afrique de l'Ouest


L'armateur français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime conteneurisé, a vu presque tripler au troisième trimestre son résultat net part du groupe. Il est passé de 70 millions de dollars en 2013 à 201 millions de dollars cette année. Le groupe armatorial attribue notamment ces performances à la croissance soutenue du marché Asie-Europe.


© CMA CGM/Jens Lilienthal
© CMA CGM/Jens Lilienthal
Au troisième trimestre, à 4,4 milliards de dollars, CMA CGM a enregistré un croissance de 6,4 % de son chiffre d'affaires. Les volumes transportés ont progressé de 8,3 % à 3,2 millions d'EVP. Il a toutefois vu son revenu moyen se contacter de 1,8 % sur la même période.
Cette croissance provient, explique la direction du groupe, de la zone Asie-Europe "qui a enregistré des croissances soutenues", de "l'Intra-Asie et l'Océanie", mais aussi de l'Afrique, où CMA CGM a affiché son ambition de conquérir la première place. L'armateur français y a ainsi "renforcé son offre de services et ouvre de nouveaux corridors terrestres, que ce soit sous sa marque CMA CGM ou (celle) de Delmas".
Autre activité en croissance, le transport réfrigéré. Le groupe indique avoir "fait l'acquisition de 7.000 nouveaux conteneurs réfrigérés et ambitionne d'en transporter un million en 2015".

"2015, en route vers l'ouverture de l'Ocean Three"


L'armateur dit également avoir poursuivi sa politique de maîtrise des coûts opérationnels. Il estime ainsi être parvenu à réduire de 0,4 % les dépenses unitaires par EVP transporté. La direction du groupe mentionne la diminution de 3,4 % du prix des soutes par rapport aux trois premiers trimestres de 2013. Une amélioration qu'elle attribue "au taux de remplissage élevé des navires" et aux efforts en matière d'efficacité énergétique.
CMA CGM a mis en place en 2013 un "programme d'optimisation de la flotte en propriété avec, notamment, la modification des bulbes d'étrave". Des modifications qui permettent d'adapter les navires à la politique du "slow steaming".

Ralentissement saisonnier des volumes

Parmi les événements qui ont marqué l'actualité du troisième armateur mondial au dernier trimestre, figurent notamment, suite au naufrage du projet de P3 au deuxième trimestre et à l'annonce de la création d'une alliance entre Maersk Line et MSC le laissant sur le carreau, la signature début septembre d'un accord le liant avec le chinois China Shipping Container Line (CSCL) et la compagnie du golfe arabe United Arab Shipping Company (UASC). Baptisé Ocean Three, cet accord devrait démarrer début 2015 sur l'axe Est-Ouest (Asie-Europe, Asie-Méditerranée, transpacifique et Asie côte Est des États-Unis). Cette alliance devrait mettre en commun 162 navires.
Pour le dernier trimestre de l'année, l'armateur prévoit : "l'environnement opérationnel devrait être marqué par le ralentissement saisonnier des volumes, la poursuite de la volatilité des taux de fret et enfin la baisse des prix du fuel". Le groupe dit vouloir adapter "sa capacité en conséquence et devrait néanmoins enregistrer une croissance de ses volumes supérieure à celle du marché".
L'amélioration du résultat coïncide avec l'intention du groupe turc Yildirim de se désengager dès 2015 du capital de CMA CGM. Le partenaire financier de l'armateur avait injecté pour cinq ans la somme de 500 millions de dollars en 2010.


Le "Citrus Express" de retour

Le groupe CMA CGM reprend à nouveau son service saisonnier "Citrus Express". S'articulant autour de deux rotations, il permet l’exportation vers la Mer Noire de fruits (agrumes et pommes) récoltés à l’est du bassin Méditerranéen. Ce service reefer, qui avait été lancé en novembre 2012, dessert, d'une part, la Syrie, la Turquie et la Mer Noire, entre les mois de novembre et janvier et, d'autre part, l'Egypte, la Syrie, la Turquie et la Mer Noire, de janvier à avril.


Vincent Calabrèse

Lundi 24 Novembre 2014



Lu 537 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse