CNR : un troisième plan doté de 160 millions d’euros


2014-2018 : cinq années pour faire vivre et évoluer les Missions d’intérêt général de la Compagnie nationale du Rhône. Élaboré avec l’État, les collectivités, les entreprises et les associations, dans une vision d’aménagement à long terme, ce troisième plan pour lequel 160 millions d’euros sont investis doit accentuer ses actions pour favoriser le développement économique et donc l’emploi.


La CNR est au service des territoires © CNR/Camille Moirenc
La CNR est au service des territoires © CNR/Camille Moirenc
"La CNR qui, en 2003, a voulu aller plus loin que le cahier des charges de la concession en lançant les plans quinquennaux, montre, grâce aux 500 actions engagées en dix ans dans onze départements, pour 286 millions d’euros dont 152 millions pour le transport fluvial de marchandises, qu’elle n’est pas un pourvoyeur de chèque, un acte vite rédigé, mais un partenaire qui s’engage sur le terrain dans l’esprit de la compagnie et pour faire vivre et évoluer le «modèle CNR» développé depuis 80 ans", a expliqué Elisabeth Ayrault, PDG de la CNR.
La CNR réaffirme ce "modèle" basé sur le principe de partage avec les territoires d’une partie de la richesse générée par le fleuve et sa vision d’aménagement à long terme de la vallée du Rhône. "Le Rhône n’appartient pas à la CNR mais à tout le monde", a-t-elle martelé. Le troisième plan MIG a été voté à l’unanimité. L’ambition partagée entre la CNR et les collectivités territoriales est de faire du Rhône l’impétueux un puissant vecteur de développement économique et c’est pourquoi les MIG sont portées au Plan Rhône, faisant de la CNR son premier contributeur privé.

"Le Rhône, puissant vecteur de développement économique"


Solidement ancrée dans les régions, la CNR a des projets multiples et variés relatifs à l’environnement, la navigation, l’énergie verte, le tourisme, la culture ou encore la mise en valeur du patrimoine. "La CNR est au service des territoires dont elle fait entièrement partie dans un esprit de convergences d’intérêts", a relevé le préfet Jean-François Carenco tandis que Pierre Meffre, au nom de la région Paca, a relevé l’importance des liens avec le GPMM, évoqué l’intérêt de Viarhona "qui n’est pas qu’une piste cyclable" et du tourisme qui résiste plutôt bien à la crise.
Les 160 millions d’euros du plan MIG 2014-2018 seront ainsi ventilés : 45 millions d’euros pour l’énergie et la mobilité durable, 47 millions pour la ressource en eau et la biodiversité, 38 millions pour le développement économique et touristique et 30 millions pour le transport fluvial.
Elisabeth Ayrault prévoit que la CNR gagnera moins d’argent dans les années à venir sous l’action conjuguée des aléas climatiques et de l’évolution du prix de l’électricité. "Mais les MIG continueront à exister sans transformation jamais en simple chèque ou guichet, ce qui serait tentant car nous sommes très sollicités", a précisé cette femme qui garde toujours l’espoir, comme tant d’autres, de voir un jour relancer fermement l’idée de la liaison du Rhône vers le Nord de l’Europe. Un dossier qui dépasse le cadre des MIG !

Annick Béroud

Jeudi 3 Juillet 2014



Lu 248 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:21 Canal Seine-Nord : ça se précise ! €

Mardi 29 Novembre 2016 - 13:39 Nouvelle agence CFNR sur le bassin de la Seine


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse