CO2 : L'UE marque un point face aux compagnies aériennes


L'UE a remporté un point décisif jeudi dans son bras de fer avec les compagnies aériennes américaines qui contestent son projet de faire payer les émissions de CO2 de leurs avions pour lutter contre le réchauffement climatique.


© Delta Airlines
© Delta Airlines
Le système d'échange de quotas d'émission de CO2 mis en place par l'UE pour le transport aérien est conforme au droit international, a estimé l'avocat général de la Cour européenne de justice de Luxembourg, Juliane Kokott. Cet avis n'est pas contraignant mais, dans 80 % des affaires, les juges de Luxembourg vont dans le même sens que l'avocat général quand ils rendent leur arrêt. Si la Cour suit les recommandations de Mme Kokott, toutes les compagnies aériennes devront se soumettre à la loi européenne. Son jugement est attendu d'ici le début de l'an prochain.

Le sous-secrétaire d’État adjoint américain chargé des transports, Krishna Urs, a rappelé que le gouvernement américain maintenait de "fortes objections juridiques et politiques" à l'encontre du projet européen. Le gouvernement américain "soutient fermement" l'objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais pas de cette manière, a dit en substance M. Urs. L'Iata a également fait part de sa "déception". L'opinion de l'avocat général de l'UE "n'est pas partagée par la communauté internationale", a affirmé le directeur général de l'Iata, Tony Tyler. La décision de l'UE de faire payer aux compagnies aériennes leurs émissions de CO2 est susceptible de créer "de graves tensions au détriment de l'industrie aéronautique", a estimé pour sa part Airbus. Cette mesure pourrait mettre les compagnies aériennes européennes en position concurrentielle désavantageuse, estime Airbus.
L’UE a décidé, en 2003, d’instituer un système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre afin de lutter contre le réchauffement climatique. À l’origine, ce système ne couvrait pas les émissions de gaz à effet de serre imputables aux transports aériens. En 2008, le législateur de l’Union a cependant décidé d’intégrer les activités aériennes dans ce système à compter du 1er janvier 2012.
Alain Jean-Robert


Alain Jean-Robert

Vendredi 7 Octobre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse