CO2 : nouvelles règles européennes pour le transport maritime


À compter du 1er janvier 2018, tous les navires de plus de 5.000 tonnes de jauge brute transitant par des ports européens devront attester du contrôle de leurs émissions de dioxyde de carbone. Une obligation que l'Europe souhaite étendre à tous les continents avec l'aide de l'Organisation maritime internationale.


José Inacio Faria, député européen rédacteur du projet de règlement visant à contrôler les émissions de CO2 du secteur maritime © José Inacio Faria
José Inacio Faria, député européen rédacteur du projet de règlement visant à contrôler les émissions de CO2 du secteur maritime © José Inacio Faria
D'ici le 1er juillet 2017, chaque État membre devra fixer et communiquer à la Commission européenne les sanctions envisagées pour le non-respect des nouvelles règles de surveillance des émissions de CO2 dans le transport maritime. Adoptées en seconde lecture par le Parlement européen le 28 avril dernier, ces nouvelles mesures s'inscrivent dans un projet de règlement visant à contrôler les émissions de dioxyde de carbone (CO2) du secteur maritime. Issu d'un accord informel conclu avec le Conseil européen en novembre 2014, le texte oblige à partir du 1er janvier 2018 les armements propriétaires de navires de plus de 5.000 tonnes de jauge brute faisant escale dans un port de l'Union, à suivre et à déclarer annuellement leurs émissions de CO2.

"Selon l'Union européenne, le secteur maritime est à l'origine de 4 % des émissions de gaz à effet de serre en Europe"


Applicable à tous les navires quel que soit leur pavillon, cette obligation est présentée par les autorités européennes comme "un premier pas vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur" ; le suivi et la déclaration des émissions des navires devant en effet encourager les armateurs à les réduire. "Le transport maritime est le seul moyen de transport à ne pas être inclus dans les mesures européennes de réduction des émissions de gaz à effet de serre", rappelle le député européen portugais José Inacio Faria, rédacteur du projet de règlement. Lequel sera "applicable à tous les navires qui transitent par les ports européens, et sera une opportunité pour influencer les négociations au sein de l'Organisation maritime internationale. Nous devons faire en sorte que la coopération entre nos partenaires internationaux soit maintenue, et s'assurer que ces mesures donnent lieu à un accord international ambitieux", ajoute-t-il.

Documents à bord

Soumis au vote définitif du Conseil des ministres européens avant le mois de juillet prochain, le projet de règlement exclut plusieurs catégories de navires de l'obligation de contrôler et de déclarer leurs émissions de CO2. Il s'agit des navires de pêche pour la capture et le traitement de poissons, les navires de guerre (et auxiliaires), les bateaux en bois et qui ne sont pas propulsés par des moyens mécaniques, et les navires d'État utilisés à des fins non commerciales. À l'exception de ces unités, les rapports d'émissions des armateurs devront être validés par un organisme de certification indépendant. Ensuite, ils devront être conservés à bord et présentés lors de contrôles à la charge des autorités portuaires des États membres. 

Érick Demangeon

Jeudi 28 Mai 2015



Lu 285 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse