Caen-Ouistreham : les céréales masquent la morosité


Si ce n’était les vracs agroalimentaires, le port de Caen-Ouistreham serait en souffrance sur la plupart de ses trafics historiques, transmanche compris. Fin août, son trafic global limite la casse à - 1,8 % et 2,215 millions de tonnes.


© Éric Houri
© Éric Houri
En se privant du catamaran rapide "Normandie Express" au bénéfice du Havre et de Cherbourg et en privilégiant les doubles escales quotidiennes au détriment des triples, Brittany Ferries a effectué des choix d’exploitation sur la liaison Caen-Portsmouth qui reste sa "ligne amirale". Ils semblent payants. Avec 656 escales de ferries en huit mois contre 735 en 2012 (- 10,75 %), les résultats de la compagnie roscovite ne reculent que de 4,7 % en nombre de passagers après un excellent mois d’août et de 8,8 % concernant le nombre de camions.
Dans les bassins du port amont, la progression générale de 36 % est trompeuse. Les exportations de céréales par Agrial, des silos de Blainville vers le bassin méditerranéen, affichent une forme étincelante à 369.200 tonnes fin août (+ 83,7 %). Comme les importations d’engrais (58.700 tonnes), de mélasses (11.700 tonnes) et de nourritures pour animaux sont plutôt stables, on peut dire que les vracs agroalimentaires sauvent actuellement le port bas-normand.

"Les trafics historiques font grise mine, le bois en particulier"


Car les autres trafics historiques font grise mine, le bois en particulier. Pour les essences venues de Scandinavie, la logistique du groupe Savare n’inclut plus désormais le terminal d’Hérouville. Quant aux produits exotiques (Brésil, COA), ils sont de plus en plus transformés sur place puis exportés en conteneurs et non plus en grumes. Le secteur du BTP, consommateur de bois, reste par ailleurs très impacté par une crise économique qui perdure. "Nous sommes inquiets car cette activité était génératrice de main-d’œuvre", souligne Antoine de Gouville, directeur des équipements portuaires pour la CCI de Caen, concessionnaire. Le même effondrement (- 60,2 %) frappe les exportations de ferrailles (19.200 tonnes) malgré la présence bord à quai de trois opérateurs. Les raisons sont doubles : la mauvaise santé de l’industrie automobile pour les volumes au départ et celle de l’Espagne pour la consommation à l’arrivée. "Les difficultés de nos clients se répercutent sur nos trafics", résume Antoine de Gouville.

Des trafics de niche apparaissent

Maigre consolation, des trafics de niche apparaissent comme ces 5.000 tonnes de bauxite venues cet été d’Italie pour la cimenterie Calcia (Italcementi) de Ranville. Et ces 10.000 de terres hétérogènes excavées des chantiers urbains de la presqu’île de Caen qui s’apprêtent à partir en Belgique pour être valorisées en sous-couches routières.

Vincent Rogé

Lundi 23 Septembre 2013



Lu 74 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:54 Cherbourg : allongement du quai des Flamands

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:34 Pour Haropa, 2030, c’est déjà demain


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse