Caen-Ouistreham : une ligne transmanche trentenaire et en forme


La ligne transmanche avec Portsmouth dont Brittany Ferries vient de fêter le trentième anniversaire a pris une place considérable dans les statistiques portuaires du port de Caen. Environ 80 % du trafic global transite par le terminal de Ouistreham. À la fin du premier semestre, l’heure était à la stabilité pour l’ensemble des trafics mais une récolte catastrophique fait craindre une fin de saison difficile pour la filière agricole.


© Éric Houri
© Éric Houri
À la fin du mois de juin, les ferries de Brittany Ferries avaient embarqué un peu plus de 450.000 passagers (+ 2 %) et 53.188 camions (- 5 %) pour un total de fret de 1,37 million de tonnes (- 3,4 %). Pas vraiment de quoi alarmer la compagnie bretonne qui, l’équilibre de ses comptes retrouvé, envisage de renouveler une partie de sa flotte dont les unités en service entre Ouistreham et Portsmouth. Dans les bassins intérieurs du port amont, le premier semestre a été marqué également par une grande stabilité. On pourrait même dire une légère progression (+ 14 %), grandement imputable aux exportations de céréales (+ 25 %) et des lots souvent supérieurs à 15.000 voire 20.000 tonnes. Hélas, comme pour tous les ports français, la récolte estivale s’est révélée catastrophique, en qualité comme en quantité quand dans le même temps elle se montrait exceptionnelle chez les producteurs concurrents, en Europe de l’Est notamment.

"Une récolte catastrophique fait craindre une fin de saison difficile"


En année civile, le choc sera amorti par six premiers mois de très bon niveau (plus de 280.000 tonnes) mais, au total, l’année 2016 devrait s’avérer médiocre. Concernant les autres trafics, ils subissent à leur habitude des aléas conjoncturels et sont donc à l’image d’une situation économique générale plutôt atone. Le seul trafic en forte hausse est celui des cokes de pétrole (16.000 tonnes, + 40 %) qui servent de combustibles aux fours de la cimenterie Calacia de Ranville. Pour le reste, les entrées de sel ou de bois exotiques se situent à leur niveau plancher. Il en est de même pour les exportations de ferrailles vers la péninsule Ibérique.

Vincent Rogé

Lundi 26 Septembre 2016



Lu 12 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:22 Haropa : l’axe Seine en travaux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse