Canada : «risque de paralysie de la navigation»


Le Canada a contesté jeudi une nouvelle réglementation sur les eaux de ballast proposée par l’État de New York, estimant qu'elle risquait de paralyser la navigation sur la voie maritime du Saint-Laurent et entraîner de lourdes conséquences économiques.


Canada : «risque de paralysie de la navigation»
L’État de New York envisage de resserrer les normes encadrant le rejet des eaux de ballast des navires afin d'éviter la propagation de nouvelles espèces envahissantes dans le système des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

Nouvelles règles en 2013

"Nous sommes très préoccupés par les exigences irréalistes que prévoit d'imposer l'État de New York en ce qui concerne les eaux de ballast dans la voie maritime du Saint-Laurent", a indiqué le secrétaire parlementaire du ministre canadien des Transports, Pierre Poilievre. "Ces exigences risquent d'entraver le commerce intérieur du Canada, de même que ses échanges commerciaux avec les États-Unis", a-t-il ajouté. Les nouvelles règles, qui doivent entrer en vigueur en 2013, menaceraient "près de 11 milliards de dollars de revenus d'entreprises et plus de 72.000 emplois des deux côtés de la frontière" canado-américaine, a-t-il soutenu.
Selon le ministère canadien des Transports, les navires qui voyagent en eaux canadiennes transportent annuellement des milliers de tonnes d'eau de ballast pour assurer leur stabilité, ce qui rend le Canada vulnérable à l'introduction d'espèces étrangères, comme la moule zébrée depuis les années 80. Le Canada soutient que les règles actuelles suffisent pour réduire le risque de futures invasions, comme l'atteste le fait qu'aucune nouvelle espèce attribuée aux eaux de ballast n'est apparue dans les Grands Lacs depuis 2006.
Actuellement, tous les navires provenant de l'étranger doivent changer leur eau de ballast au milieu de l'océan avant d'aborder le golfe du Saint-Laurent et ils sont inspectés avant de pénétrer dans les écluses de la voie maritime en amont de Montréal. Les nouvelles exigences de l'État de New York sont au moins 100 fois plus strictes que celles de l'Organisation maritime internationale, selon le Canada.

.

Vendredi 18 Novembre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse