Canal de Panama : la grève cause de "graves préjudices"



© GUPC
© GUPC
L'Autorité du canal de Panama (ACP) a indiqué vendredi 25 avril que la grève menée depuis trois jours par les ouvriers cause de "graves préjudices" au projet d'élargissement de la voie navigable, déjà en retard de plus d'un an. L'ACP estime qu'elle va "retarder d'autant l'achèvement des travaux" et "affecter les prévisions de recettes de la voie". Les travaux d'élargissement du canal de Panama sont paralysés depuis mercredi 23 avril par une grève des ouvriers qui veulent des augmentations de salaires. Le syndicat des travailleurs, Suntracs, réclame des augmentations de salaires de 20 %, considérées comme excessives par les entrepreneurs. "Nous lançons un appel pour que les travaux reprennent dès que possible afin d'éviter que le Panama dans son ensemble ne subisse de graves préjudices", a indiqué l'administrateur du canal, Jorge Quijano.
Les travaux d'élargissement du canal ont déjà été suspendus cette année en raison d'un conflit financier entre le gestionnaire de la voie et le consortium chargé du chantier, Groupe unis pour le Canal (GUPC), dirigé par l'espagnol Sacyr, portant sur un surcoût de 1,2 milliard d'euros. Un accord partiel a permis la reprise des travaux mais les retards s'accumulent. L'ACP rappelle qu'à la suite d'une grève en 2012, un accord avait déjà abouti à une augmentation de salaires de 15 % pour les travailleurs qualifiés et de 12,5 % pour les travailleurs non qualifiés. "Les conséquences économiques de cet accord, c'est approximativement 35 millions" de dollars, affirme l'ACP.
L'inauguration du canal élargi devait à l'origine avoir lieu en 2014, année du centenaire de la voie. Cependant, en raison des divers retards, elle est désormais prévue en 2016. Les travaux en cours, estimés à plus de 5 milliards de dollars, visent à permettre le passage de navires dits post-panamax, transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, soit plus du double de la charge actuellement autorisée à emprunter cette voie navigable de 80 km dont la Chine et les États-Unis sont les principaux clients.

AFP

Lundi 28 Avril 2014



Lu 92 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse