Canal de Panama : le consortium menace d'arrêter les travaux



© ACP
© ACP
Le consortium international chargé de l'agrandissement du canal de Panama menace d'interrompre les travaux le 20 janvier si l'autorité de gestion de l'ouvrage ne répond pas à ses demandes d'un paiement supplémentaire de 1,6 milliard de dollars.
Le constructeur espagnol Sacyr, qui dirige le consortium GUPC chargé des travaux d'élargissement, a indiqué dans un courrier envoyé à l'autorité boursière espagnole (CNMV) qu'il "procédera à la suspension des travaux si les manquements dénoncés ne sont pas réglés dans le délai de préavis". Ce délai est de 21 jours à compter du 30 décembre, selon GUPC. De son côté, l'administrateur du canal, Jorge Quijano, avait rejeté dès le 1er janvier cette demande, "destinée uniquement à nous forcer à négocier hors des termes du contrat".
En plus de Sacyr, le consortium GUPC regroupe la firme italienne Impregilo, la belge Jan de Nul et la panaméenne Constructora Urbana. "GUPC a présenté auprès des diverses autorités compétentes des réclamations à propos des surcoûts du projet, dérivés de circonstances imprévisibles", selon Sacyr. Le groupe espagnol dénonce des "manquements graves" au contrat de la part de l'Autorité du canal de Panama (ACP), affirmant que "GUPC a mené des efforts continus pour que ces réclamations, dont le montant global s'élève à cette date à environ 1,625 milliard de dollars (environ 1,183 milliard d'euros), soient entendues par l'ACP à mesure qu'elles sont apparues". "GUPC reste toutefois ouvert au dialogue avec l'Autorité du canal de Panama afin de parvenir à un accord satisfaisant qui mette fin au déséquilibre contractuel actuel", affirme Sacyr.
GUPC réclame depuis un an le paiement supplémentaire de 1,6 milliard de dollars qu'il attribue à des retards dans les travaux. Un retard de quatre mois était survenu dès le début du contrat, l'autorité du canal jugeant que le ciment que GUPC prévoyait d'utiliser était de mauvaise qualité, et ne permettrait pas que l'ouvrage puisse durer 100 ans ou plus, comme le canal actuel.

AFP

Jeudi 2 Janvier 2014



Lu 105 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse