Canal de Panama : nouveaux défis pour l'assurance maritime


"Des navires plus imposants entraînent des risques plus grands". Rappelée par Allianz Global Corporate & Speciality, cette règle est à l'origine d'un rapport* réalisé par l'assureur maritime sur les enjeux induits par l'extension du canal. Une fois achevée, la valeur des biens assurés qui y transiteront pourrait augmenter de 1,25 milliard de dollars par jour !


© GUPC
© GUPC
Prévue fin 2015, début 2016, l'ouverture des nouvelles écluses du canal de Panama permettra le passage de plus de 16.700 navires par an contre une moyenne annuelle de 12.000 aujourd'hui. "Nombre de ces navires devraient être des porte-conteneurs de type new-panamax de 12.600 EVP", soit trois fois la capacité des navires autorisés actuellement à emprunter l'ouvrage (4.400 EVP) ! "L'augmentation du trafic et de la taille des navires remet en question le niveau de sécurité du canal", selon AGCS estimant jusqu'à 250 millions de dollars la valeur des cargaisons assurées pour un porte-conteneurs de 12.600 EVP.

Risques régionaux

L'étude de l'assureur tient compte également de l'environnement du canal caractérisé par un trafic maritime très dense. Dans ce contexte, elle souligne les difficultés d'intervention sur les navires de grande taille. "En cas d'accident, le nombre d'experts sauveteurs qualifiés et expérimentés disponibles pour prendre en charge les navires new-panamax pourrait être insuffisant".

"L'augmentation du trafic et la taille plus grande des navires remettent en question le niveau de sécurité du canal"


AGCS note en outre que l'impact potentiel d'un accident maritime dépasserait les seuls enjeux de circulation dans le canal avec des risques et des conséquences régionales en termes de pollution et de pertes d'exploitation portuaire. Son analyse souligne aussi qu'un certain nombre de ports et terminaux de la côte Est et du golfe des États-Unis sont exposés aux ouragans. "Des navires plus imposants, transportant de plus grande concentration de biens assurés, passeront plus de temps dans ces ports, et présenteront un risque plus élevé".

Actions de formation

Le dernier volet du rapport est consacré à la prévention des risques liés à l'ouverture des nouvelles écluses. Il montre tout d'abord que la région du canal présente un niveau de sécurité en constante amélioration "avec un total relativement faible de trente accidents sur les dix dernières années incluant seulement deux pertes totales". Ce taux d'environ un accident tous les 4.000 passages est jugé "bas" par rapport aux autres voies maritimes majeures comme le canal de Suez (un pour 1.000) et le canal de Kiel (un pour 830). À Panama, les vraquiers, les cargos transportant du fret conventionnel (navires de charge) et les porte-conteneurs représentent ensemble plus de 75 % des accidents depuis 2002. À hauteur de 60 %, les causes les plus répandues sont l'entrée en contact avec les parois et les collisions impliquant des navires, suivies des pannes et dommages affectant les machines des navires et du canal (20 %). Pour maintenir et renforcer la sécurité de l'infrastructure, AGCS souligne l'importance de la formation. "Son agrandissement représentera un nouvel environnement maritime pour de nombreux marins", et le niveau de formation des pilotes en particulier "sera extrêmement important". En parallèle, "il est essentiel que les processus et les systèmes mis en place soient dynamiques, et que l'industrie maritime apprenne de ses erreurs puisqu'il est inévitable que certaines se produisent".

* Panama Canal 100 : Shipping safety and future risks

Érick Demangeon

Lundi 18 Août 2014



Lu 484 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse