Cartel des constructeurs de camions : une décision est proche



Man, Scania, Daimler, Daf, Iveco et Volvo sont soupçonnés de s'être entendus sur les prix pendant des années © Volvo Trucks
Man, Scania, Daimler, Daf, Iveco et Volvo sont soupçonnés de s'être entendus sur les prix pendant des années © Volvo Trucks
La Commission européenne s'apprête à rendre une décision sur le cartel de six constructeurs de camions, qui pourrait se solder par des amendes records. "La décision pourrait tomber mardi 19 juillet", a pronostiqué une première source, basée à Bruxelles. "Nous partons du principe que la décision tombera cet été", a expliqué une seconde source. La Commission européenne s'est refusée à tout commentaire officiel.
L'exécutif européen soupçonne l'allemand Man et le suédois Scania, tout deux détenus par l'allemand Volkswagen, l'allemand Daimler, le néerlandais Daf, l'italien Iveco et le suédois Volvo de s'être entendus sur les prix et les conditions de livraison pendant des années. Dès 2011, la Commission avait procédé à plusieurs perquisitions liées à cette affaire. Scania, Daimler, Man et Daf n'ont pas voulu faire de commentaire. Iveco et Volvo n'étaient pas joignables.
L'amende infligée dans ce cas de cartels pourrait atteindre un montant énorme, dépassant le dernier record, qui remonte à la fin 2012. La Commission européenne avait alors condamné sept entreprises à payer au total 1,47 milliard d'euros pour s'être entendues pendant dix ans sur le prix des tubes cathodiques, entre 1996 et 2006.
Volvo et Daimler ont déjà pris des dispositions. Fin novembre 2014, le groupe suédois avait annoncé une provision de 400 millions d'euros dans le cadre de cette affaire. Daimler a pour sa part constitué une provision de 600 millions d'euros dans ses comptes du quatrième trimestre 2014, après avoir déjà passé une provision en 2011 sans jamais dévoiler son montant. Man et Scania n'ont en revanche pas fait de provisions spécifiques. Selon plusieurs médias, Man avait donné des renseignements sur le cartel, ce qui permet d'amoindrir, voire d'éviter, une sanction. Quant à la société Scania, elle dément depuis le début toute participation à une entente illicite.

AFP

Lundi 18 Juillet 2016



Lu 248 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse