Casablanca conserve une vocation de port national


Les vracs solides et le conteneur ont porté la croissance de Casablanca au premier trimestre. Le port marocain, qui reste adossé à sa vocation nationale, a bénéficié de la bonne tenue des céréales, des phosphates et du conteneur. Quelques mois après avoir fêté son centième anniversaire, le port mise sur le programme d'investissement gouvernemental pour regarder vers l'avenir.


À Casablanca, le maritime s'est avéré plus économique que le transport routier © Port de Casablanca
À Casablanca, le maritime s'est avéré plus économique que le transport routier © Port de Casablanca
Pour le seul mois de mars, Casablanca a vu transiter sur ses installations 2.428.004 tonnes, soit une hausse de 21 % par rapport à mars 2013, mois au cours duquel il avait traité 2.009.277 tonnes. Le trafic trimestriel s'est élevé à 6,18 millions de tonnes contre 5,42 millions de tonnes au cours des trois premiers mois de 2013. Selon la direction de l'établissement portuaire, cette hausse d'activité de 14 % est à mettre au crédit des vracs solides qui ont progressé de 28 % en raison des céréales qui ont bondi de 80 % et des phosphates qui ont enregistré une évolution de 10 %.
Pour sa part, le trafic conteneurisé a augmenté au cours du trimestre de 6 % pour atteindre 208.422 EVP.
Pour l'Agence nationale des Ports (ANP), avec 56 % du tonnage cumulé, les vracs solides représentent le principal trafic du port de Casablanca mais les marchandises générales constituent "le cœur d’activité" du port malgré leur stagnation. Quant aux vracs liquides, avec 94.961 tonnes, en baisse de 3 % par rapport au premier trimestre 2013, ils doivent leur rang principalement aux huiles végétales.

"L'export représente 64 % du volume global"


Quant aux marchandises générales, leur trafic a connu une stagnation par rapport au premier trimestre 2013. L'agence estime également avoir bénéficié d'une hausse de l'activité croisières puisque le nombre de touristes, s'élevant à 64.613, a évolué de 10 % par rapport au premier trimestre 2013.
Selon l'ANP, les importations, qui se sont chiffrées au cours des trois premiers de l'année à 3,96 millions de tonnes, ont progressé de 21 % par rapport à l'an dernier pour représenter 64 % du trafic global. Quant aux exportations, qui constituent les 34 % restants avec 2,22 millions de tonnes, elles ont augmenté en un an de 4 %.

200 hectares sur la plateforme de Zenata

Selon le directeur du développement de l'Agence nationales Ports (ANP), Said Hassani, Casablanca continue de traiter les trafics liés à l'économie nationale marocaine. La ligne créée en 2011 par le groupe Grimaldi est la preuve que l'offre de transport locale est pour l'essentiel tournée vers l'Europe. Depuis la montée en puissance du port de Tanger-Med, dont la vocation est l'activité mondiale de transbordement de conteneurs, Casablanca traite aujourd'hui 85 % du trafic national, dont une partie des flux qui, après avoir utilisé la route, ont opté pour le report modal en faveur du maritime. Selon Said Hassani, "le maritime s'est avéré plus économique que le transport routier".
Il évoque le projet d'aménagement d'un port sec sur la plateforme logistique située sur la ville nouvelle Mohammedia Zenata, à 14 km de Casablanca. Les travaux devraient commencer fin 2014 ou au début de l'année 2015. Pour relier le port à cette plateforme, sur laquelle l'ANP a acquis une surface de 200 hectares, la création d'une liaison routière est prévue dans le cadre de ce programme gouvernemental qui prévoit le développement du port de Casablanca et le désengorgement des infrastructures terrestres de la ville qui sont saturées.

Vincent Calabrèse

Mercredi 16 Avril 2014



Lu 232 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse