China Shipping Container Lines augmente sa capacité sur le marché Asie-Méditerranée


Le "CSCL Venus", un porte-conteneurs de 14.000 EVP, a fait escale sur le terminal Graveleau de Fos pour la première fois le 2 septembre. Avec ce navire, l'armateur chinois commence à augmenter la capacité de son service AMX1 qui relie l'Europe, la Méditerranée à l'Asie via le golfe Persique.


© Vincent Calabrèse
© Vincent Calabrèse
Sept mois mois après l'escale du "MSC London" chez Seayard, c'est au tour du "CSCL Venus" et ses 14.000 EVP chez Eurofos de mettre en vedette le port de Marseille-Fos. Il remplace le "Xin Los Angeles", une unité de 9.600 EVP.
Affecté au service hebdomadaire AMX1, qui fait partie intégrante de l'accord Ocean Three, ce navire a fait l'objet d'une cérémonie de remise de plaque commémorative de la première escale de la part de Christine Cabau-Woehrel, la présidente du Directoire du Grand Port maritime de Marseille (GPMM). L'événement qui s'est produit un trimestre après l'installation en propre dans la cité phocéenne de l'armateur chinois, représenté jusque-là par le groupe Navitrans.
Pour la directrice générale du GPMM, l'escale du "CSCL Venus" est "le signe que les armateurs de ligne régulière renforcent leurs services en Méditerranée et à Marseille-Fos".

"Deux unités de 14.000 EVP remplacent des moins de 10.000 EVP"


Yao Hongzhi, le nouveau directeur général pour la France de China Shipping Container Lines, avait alors annoncé que le "Venus" ne serait pas le seul de cette taille ç être mis en service sur la ligne AMX1. Entre-temps, le "CSCL Jupiter", d'une capacité de 14.000 EVP également, a remplacer à son tour le "CSCL Asia", un autre porte-conteneurs de 8.500 EVP.

Un objectif de 50.000 à 60.000 EVP fixé pour 2020

Interrogé sur le trafic enregistré à Fos en 2014, il a indiqué que l'armateur chinois a achevé l'année sur un total de 16.000 EVP. Il compte toutefois sur son implantation marseillaise récente, le fret qu'il pourra recruter dans la région Rhône-Alpes-Auvergne pour atteindre dans cinq ans "un objectif de 50.000 à 60.000 EVP". "Nous misons également sur l'ouverture à terme de notre projet à Aix-en-Provence pour faire de Marseille un hub entre l'Afrique du Nord et l'Europe". S'il n'a pas cité pour autant le nom de Usan Holding, il a annoncé la création de lignes sur le Maghreb en rappelant que, pour l'heure, CSCL exploite des lignes entre l'Asie et l'Afrique du Nord. À terme, il prévoit "la création de réseaux de feeders".
Autre raison de croire aux objectifs fixés à cinq ans, la montée en puissance des acteurs du commerce en ligne (tels qu'Alibaba) dans le trafic global de l'armateur.
Pour l'heure, entre Le Havre et Fos, CSCL opère en France onze services, dont trois qui touchent le GPMM directement : le AMX1, qui relie la Méditerranée à l'Asie via le golfe Persique, le AMX3, entre l'Europe, la Méditerranée et l'Asie, et le AMX9, qui dessert le Moyen-Orient et l'Asie en sortie de Méditerranée. L'armateur (membre de l'alliance Ocean Three) prévoit également d'ouvrir des allocations d'ici la fin de l'année sur le service Mina-IMU, opéré en commun par le koweitien UASC et CMA CGM.
Le "CSCL Venus", construit en 2011 à Geoje en Corée par Samsung Heavy Industries (qui mesure 367 mètres de long pour 52 mètres de large et affiche 155.470 tonnes de port en lourd), fait partie des 137 porte-conteneurs exploités par CSCL, dont 65 unités en propriété. L'armateur chinois, selon le dernier palmarès publié par Alphaliner en date du 3 septembre 2015, est placé au 7e rang mondial derrière Cosco avec une capacité globale de 704.478 EVP, dont 487.000 en propriété. Le carnet de commandes actuel de la compagnie s'élève à 21 unités.

Le rapprochement avec Cosco confirmé

Interrogé sur le rapprochement entre China Shipping Container Lines et son compatriote chinois Cosco, le directeur général de CSCL pour la France, Yao Hongzhi, n'a pas fait mystère des tractations qui ont lieu actuellement en haut lieu.

Est-ce que le rapprochement entre CSCL et Cosco est une rumeur ou une réalité ?

"Il y a des directives gouvernementales. L'opération est actuellement en discussions et elle s'effectuera".

Est-ce que les projets actuels pourraient être remis en cause par la fusion avec Cosco ?

"Non. Un nouveau président sera nommé à la tête du futur groupe. (…) Le but est d'apporter des synergies pour pouvoir faire face aux très grands armateurs".

Le rapprochement se traduirait-il par une rationalisation de la flotte en exploitation chez les deux  armateurs ?

"Non. Si l'on additionne les flottes des deux armateurs, on arrivera à une capacité globale de 1,5 million d'EVP".
Yao Hongzhi, directeur général de CSCL pour la France © Vincent Calabrèse
Yao Hongzhi, directeur général de CSCL pour la France © Vincent Calabrèse

Vincent Calabrèse

Jeudi 3 Septembre 2015



Lu 1437 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse