Chypre accuse la Turquie d'avoir harcelé un navire



Chypre a accusé lundi 3 février la Turquie d'avoir harcelé un navire opérant dans le cadre de ses prospections de gaz et pétrole, et assuré qu'elle ne se laisserait pas intimider par ce pays qui occupe le tiers Nord de l'île depuis 1974. Le ministre chypriote des Affaires étrangères, Ioannis Kasoulides, a affirmé qu'un navire norvégien avait reçu l'ordre d'"abandonner sa position" par une communication radio turque alors qu'il menait des recherches sismiques pour le géant français de l'énergie Total près des blocs 10 et 11, au sud de l'île. Des responsables ont précisé que la frégate turque "Giresun" avait ordonné au navire norvégien "Princess" de "quitter les eaux turques" alors qu'il se trouvait dans la zone économique exclusive (ZEE) de la République de Chypre. "La provocation verbale d'Ankara ne va pas nous empêcher d'exercer notre souveraineté", a assuré le porte-parole du gouvernement, Victoras Papadopoulos, ajoutant : "La République de Chypre poursuivra ses efforts pour trouver des hydrocarbures dans sa ZEE". Victoras Papadopoulos a indiqué que l'incident s'était produit samedi 1er février quand un navire de guerre turc se trouvait à quelque 16,5 miles nautiques du navire norvégien, mais a nié "toute poursuite comme l'a affirmé la Turquie". La Turquie - qui a envahi le Nord de Chypre en 1974 en réaction à un coup d'État fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs et visant à rattacher le pays à la Grèce - s'est toujours opposée aux explorations menées par le gouvernement chypriote qu'elle ne reconnaît pas.
Ankara qualifie ces explorations d"illégales" et a commencé à lancer sa propre campagne de prospection sur la côte Nord de l'île. Chypre, au bord de la faillite, a dû accepter en mars des conditions draconiennes en contre-partie d'un plan de sauvetage financier international et se trouve plongée dans une récession depuis plusieurs mois. Elle place de fait de grands espoirs dans les réserves de gaz récemment découvertes au large de ses côtes.

AFP

Mardi 4 Février 2014



Lu 36 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse