Clasquin a pris des parts de marché au premier semestre


Les voyants du premier semestre 2015 sont au vert pour le groupe Clasquin, le spécialiste lyonnais de l’ingénierie en transport aérien et maritime et en logistique overseas.


Le groupe a augmenté son résultat net de 148,2 % au premier semestre 2015 © Clasquin
Le groupe a augmenté son résultat net de 148,2 % au premier semestre 2015 © Clasquin
Une croissance de 22,2 % pour le nombre d’opérations effectuées (98.086), + 23,8 % pour le chiffre d’affaires (117,7 millions d’euros), + 28,2 % pour la marge commerciale brute (29,7 millions), + 109,5 % pour le résultat opérationnel courant (3 millions) et + 148,2 % pour le résultat net part du groupe (1,5 million). Le groupe Clasquin a réalisé une bonne première moitié d'année.
Cette importante croissance au premier semestre, marquée notamment par la très forte progression de la marge commerciale brute est liée, d’une part, à une belle croissance endogène de 13,1 % (6,9 % à taux de change constant) validant une fois de plus la qualité de l’offre permettant de surperformer l’essor du marché et, d’autre part, aux opérations de croissance externe (+ 15,1%) réalisées ces derniers mois avec l’américain ECS et l’allemand GAF puis avec le rhodanien LCI.

Présence étendue vers l'Est

Ne disposant pas d’actifs physiques, cette ETI continue de sélectionner les meilleurs prestataires et sous-traitants. "Plus nous grandissons, plus nous sommes à l’aise vis-à-vis des grands acteurs du marché", résume Hugues Morin, directeur général pour la France et plusieurs pays voisins, rappelant devant les experts financiers les capacités du groupe à faire du sur-mesure, à concevoir de bout en bout les flux overseas, à optimiser les coûts et les délais.
Opérant sur les cinq continents via ses 56 bureaux et sa World Freight Alliance, Clasquin emploie 668 salariés enrichis des 49 collaborateurs de LCI (Lafont Chavent International).
La société détient depuis le 21 mars dernier 80 % du capital de la société financière LCI laquelle s’est portée acquéreur de 100 % du capital de LCI International. Spécialisée dans la commission de transport entre la France, le Maghreb et la Turquie, disposant aussi de lignes vers la Roumanie et la Bulgarie, LCI a son siège à Villefranche-sur-Saône, un bureau à Vitrolles et un autre à La Crèche (Deux-Sèvres). Elle dispose de trois filiales et participations en Tunisie.

"L'acquisition de LCI aura un effet dès cette année"

Ce spécialiste du groupage totalise environ 30.000 positions par an. "Nous nous connaissons depuis longtemps avec Yves Revol et ses collaborateurs. Nous n’avons pas la même taille mais la même culture. La synergie des équipes a été rapide et c'est prometteur", explique Yves Chavent. LCI réalise 18,1 millions d’euros et sa marge commerciale brute est de 6,8 millions. "Cette opération aura un effet relutif en termes de bénéfice par action et de rentabilité dès cette année", estime Philippe Lons, directeur général délégué et directeur financier.

Vers de nouvelles acquisitions

Surfant avec réactivité sur l’évolution parfois folle des taux de fret maritime sur l’axe Asie-Europe ou du fret aérien, toutefois plus stable, Clasquin traverse les bourrasques des marchés, des crises, des flux, des changes. Avec des fondamentaux sains, des capacités d’investissement correctes, le groupe Clasquin veut conquérir de nouvelles parts de marché là où il est implanté, conforter sa présence encore insuffisante aux États-Unis, passer à la vitesse supérieure en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Benelux (avec Rotterdam) et en Suisse. Hormis les textiles, les denrées périssables, les alcools et spiritueux, les biens de consommation, l’équipement industriel, Clasquin observe les marchés de niche tels que les transports d’œuvres d’art, d’animaux et de produits pharmaceutiques. En France, les exportations de vins et spiritueux ont atteint 5,2 milliards d’euros à la fin du premier semestre (+ 10 %). Pour ce marché, Clasquin recherche un manager, tout en gardant un œil sur d’éventuelles futures acquisitions.

Annick Béroud

Vendredi 18 Septembre 2015



Lu 899 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse