Colère du secteur aérien en Israël


Le gouvernement israélien a ratifié dimanche 21 avril un accord de dérégulation du transport aérien avec l'UE prévoyant un plus grand accès des compagnies européennes au marché local, ce qui a provoqué la colère des employés de leurs concurrentes israéliennes qui menacent d'un conflit dur.


© El Al
© El Al
En Israël, l'accord "Open Skies" avec l'UE déclenche la colère du secteur aérien. À la suite de la ratification par le gouvernement de cet accord "Open Skies", la principale centrale syndicale israélienne, la Histadrout, a annoncé que l'aéroport international Ben Gourion de Tel Aviv serait immobilisé mardi 23 avril par une grève de solidarité des employés de l'aéroport avec leurs collègues des compagnies aériennes israéliennes. Le trafic aérien devrait être totalement interrompu vers et à destination de Ben Gourion à partir de 5 heures locales, au moins pour quelques heures. Par ailleurs, une grève des trois compagnies israéliennes El Al, Arkia et Israir, effective depuis dimanche 21 avril, a été reconduite pour une durée indéterminée.
Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, un partisan du libéralisme économique, a annoncé dimanche 21 avril la ratification de l'accord "Open Skies" avec l'Union européenne dans le but de "réduire le coût des voyages aériens à destination et en provenance d'Israël et d'accroître le tourisme". Le ministre du Tourisme, Uzi Landau, s'est félicité de l'accord de libéralisation, estimant que "le cabinet a pris la bonne décision pour les citoyens israéliens, pour l'économie israélienne et pour le tourisme en Israël". Selon le ministère du Tourisme, citant des chiffres de la Fédération des organisations économiques israéliennes, la dérégulation du trafic aérien conduira à l'afflux de 250.000 touristes supplémentaires en provenance d'Europe dès la première année, et par ricochet permettra la création de 10.000 emplois en Israël. Mais les compagnies aériennes locales sont fermement opposées à cet accord, affirmant qu'il se traduira par une vague de licenciements.
En mars 2012, Israël et l'Union européenne ont signé un accord "Open Skies" qui vise à ouvrir et intégrer leurs marchés respectifs. En vertu de cet accord, les compagnies aériennes européennes pourront opérer des vols directs vers Israël à partir de n'importe quel pays, et les mouvements des compagnies israéliennes dans l'Union européenne seront facilités, ce qui devrait réduire les coûts de transports pour les passagers.

Delphine Matthieussent

Lundi 22 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse