Comanav-Comarit : Sète-Tanger toujours dans l’impasse


Les navires de l’armateur marocain Comanav-Comarit bloquent les quais du port de Sète depuis le début de l’année. Une situation qui devrait se régler, à l’approche de la saison d’été.


© Caroline Garcia
© Caroline Garcia
À Sète, le "Biladi", le "Marrakech" et le "Bni Nasar" sont à quai depuis maintenant quatre mois. Les trois navires de la Comanav-Comarit qui assuraient la liaison entre le port languedocien et Tanger Med et Nador, au Maroc, ont été saisis par la justice française début janvier, suite à des impayés.

L'appel d'offres est lancé

214 membres d’équipage restent à bord. Leurs salaires n’étant plus versés, ils attendent sur place que la situation se débloque pour eux également. Mais l’armateur semble acculé. Les dettes de l’homme d’affaires marocain Ali Abdoulmoulah, qui a racheté l’activité passagers de la Comanav à CMA CGM en 2009, s’accumulent. Outre les trois navires de Sète, huit autres sont saisis en Espagne et un dernier au Maroc.
"La situation commence à devenir très ennuyeuse pour le port de Sète qui perd des passagers au profit de Barcelone, regrette Marc Chevallier, le président de l'établissement qui enregistre normalement 200.000 passagers annuels sur cette ligne. La saison d’été approche et aucune solution n’a été trouvée pour le moment". Le gouvernement marocain a bien lancé un appel d’offres pour opérer la ligne entre mai 2012 et mai 2013, afin de débloquer la situation : "Seule Grandi Navi Veloci (GNV) a répondu pour le moment, assure Marc Chevallier. Il semble pourtant que d’autres compagnies soient intéressées par cette liaison, en Espagne comme en France. La SNCM indique notamment réfléchir à son positionnement sur la ligne. C’est le gouvernement marocain qui doit trancher !"

Une décision politique

Un choix politique car, derrière Sète-Tanger, c’est en fait tout le secteur maritime marocain qui revendique un changement radical des règles de la profession. Confier les rênes de cette liaison à une compagnie européenne pourrait être mal vécu par les Marocains. Mais, dans le délai imparti, aucune solution nationale ou partenariat ne se profile.

" La saison d’été approche et aucune solution n’a été trouvée"


El Mostafa Fakhir, secrétaire général du Comité central des armateurs marocains (CCAM), reste prudent sur les questions relatives à la desserte de Sète. Il se félicite cependant du fait que son "gouvernement a annoncé il y a quelques jours le lancement d’une grande étude stratégique visant à définir un contrat de programmation entre les professionnels et les autorités". Et de conclure : "Cela ne réglera pas l’affaire de la Comanav-Comarit, mais cela peut éviter qu’elle se reproduise".

Caroline Garcia

Mercredi 25 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Avril 2012 - 12:40 Tanger Med multiplie les sources de croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse