Commandes satisfaisantes mais insuffisantes pour STX


Le nouveau directeur général de STX France juge que le carnet de commandes des chantiers navals de Saint-Nazaire, en grande difficulté depuis 2008, était "plus satisfaisant que ce qu'on a eu auparavant", mais devait encore être rempli pour éviter tout chômage partiel.


© STX
© STX
Le carnet de commandes de STX France est "plus satisfaisant" mais encore insuffisant, selon son nouveau dirigeant, Laurent Castaing. "Il n'y a plus de chômage partiel, mais sur la fin de l'année 2012, même avec des commandes, on aura des difficultés en termes de charge, on peut craindre dans certains ateliers éventuellement du chômage partiel", a-t-il estimé. "Il va y avoir une période creuse de quatre à cinq mois qui va s'étaler en deuxième partie d'année", a-t-il détaillé, lors la cérémonie de "mise sur cale" du premier tronçon du paquebot de grand luxe de 500 passagers commandé par l'allemand Hapag-Lloyd Croisières, qui doit être livré au printemps 2013. "Le chantier a vécu quelques années difficiles et un certain nombre de nos sous-traitants ont souffert pendant ces années", a reconnu M. Castaing. Mais "le climat est beaucoup plus à l'optimisme parce que le carnet de commande remonte et il va y avoir à nouveau du travail pour tous, chantiers et sous-traitants", a-t-il assuré. Toutefois, "le réamorçage prend un certain temps et 2012 ne sera pas encore une année de pleine charge pour tout le monde".
Outre ce bateau allemand, baptisé "Europa 2", le carnet de commande des chantiers comprend un paquebot de 1.739 cabines pour l'italien MSC (le «MSC Divina", livrable en mai 2012), deux navires porte-hélicoptères de type BPC pour la Russie (fin 2013 et fin 2014), deux navires de croisière de luxe (800 passagers chacun) pour l'armateur Viking Ocean Cruises (printemps 2014 et printemps 2015).
Par ailleurs, un paquebot commandé à l'origine par la compagnie maritime d’État libyenne GNMTC, en cessation de paiement depuis la révolution libyenne l'an dernier, s'affiche depuis quelques jours à Saint-Nazaire avec le logo de l'armateur italien MSC, et un nom, "MSC Preziosa". STX se refuse toutefois à tout commentaire sur le sujet. "Un chantier naval ne peut pas travailler pour son propre compte, si les travaux continuent sur un navire, c'est qu'il y a un client ou qu'il y aura un client", a juste indiqué M. Castaing jeudi.
En juillet 2011, la direction de STX France avait annoncé la programmation de 2.386 jours de chômage partiel sur les quatre derniers mois de l'année faute de charge de travail suffisante. STX France est détenue à 66,6 % par STX Europe, elle-même filiale du sud-coréen STX Shipbuilding, les 33,3 % restants étant aux mains de l’État français.

AFP

Vendredi 2 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse