Concessions autoroutières : l'État contraint à la transparence par un militant grenoblois



© Vinci
© Vinci
Le tribunal administratif de Paris a enjoint l'État à communiquer à un militant écologiste les nouveaux contrats de concessions autoroutières, a-t-on appris jeudi 18 août auprès du plaignant. Raymond Avrillier, ancien élu écologiste de la ville de Grenoble, réclamait depuis plus d'un an au ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, l'accès à ces documents. Signé le 9 avril 2015, l'accord sur les autoroutes a été l'aboutissement d'un long bras de fer entre l'État et les sociétés concessionnaires. Il actait notamment, en échange de la prolongation des concessions, le gel des tarif des péages en 2015 et une relance de l'investissement dans l'amélioration des axes autoroutiers. Raymond Avrillier, qui dénonce "une négociation de marchand de tapis, étrangère à la conception d'intérêt public", souhaite pouvoir éplucher les avenants et annexes de ce contrat pour faire la lumière sur la nature précise des marchés conclus. "Je pense très sérieusement qu'il y a dans l'accord des arrangements qu'Emmanuel Macron voulait garder secrets", explique Raymond Avrillier, qui a saisi la Commission d'accès aux documents administratifs (Cada), puis le tribunal administratif après les refus répétés du ministre de transmettre les documents. Le jugement, en date du 13 juillet, enjoint Emmanuel Macron à communiquer, "dans un délai de trois mois", "l'intégralité des documents annexés aux avenants conclus à la suite de cet accord". Dans son jugement, le tribunal ordonne également au ministre de transmettre au militant "la liste des marchés conclus en 2013 et 2014 par les sociétés d'autoroutes privatisées en 2006 et par les sociétés d'économie mixte d'autoroutes, titulaires de contrats de délégation de service public passés avec l'État". "Le ministre n'est pas fondé à soutenir : ni que les documents demandés n'existent pas, ni que l'administration interministérielle dont il assurait la tutelle ne détenait pas la liste des marchés visée par la demande...", ajoute le jugement.

AFP

Vendredi 19 Août 2016



Lu 306 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse