Consultation publique sur le projet de stratégie nationale pour la mer et le littoral



© Franck André
© Franck André
Ségolène Royal a lancé une consultation en ligne sur le projet de Stratégie nationale pour la mer et le littoral. Cette plateforme ouverte au public restera accessible jusqu’au 2 octobre 2016. Elle doit "permettre à chacun de participer à l’élaboration d’une politique maritime ambitieuse pour la France".
Le ministère compte utiliser ce processus participatif pour "mettre en commun les connaissances" qui permettront de tirer parti au mieux des quelque 11 millions de kilomètres carrés d'espace maritime que compte la France. Le pays dispose du deuxième espace maritime mondial, juste derrière les États-Unis et loin devant l'Australie. Chacun y est invité à "partager cette prise de conscience, mettre en commun les connaissances, compléter les analyses sur les enjeux, poser des questions et exprimer (ses) étonnements".
La stratégie nationale pour la mer et le littoral (SNML) présentée par la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a été instituée dans la Code de l’environnement par une loi du 8 août 2016. Ce document a fait l’objet d’une concertation avec le Conseil national de la mer et des littoraux (CNML). Elle est censée "définir un cadre solide pour améliorer la préservation des ressources maritimes et faciliter la création d’emplois sur le long terme". Elle vise la transition écologique pour la mer et le littoral, le développement de l’économie bleue, la préservation écologique du milieu marin et celle d’un littoral attractif, ainsi que le rayonnement de la France.
La consultation est faite sur la base du nouveau plan d’action pour la Croissance bleue. Le gouvernement souhaite profiter de la dynamique créée par la prise en compte de l’océan pour la première fois dans les négociations climatiques à la Cop21, de la mobilisation de tous les acteurs (ONG, syndicats, scientifiques, entreprises…) lors des deux Conférences nationales pour l'océan et du Conseil national de la mer et du littoral d'avril 2016 ainsi que par le lancement du plan Méditerranée pour la Croissance bleue le 27 juin dernier.
À l'issue de la consultation, une nouvelle version du projet de la SNML, tenant compte de la synthèse des observations du public et des avis des conseils maritimes de façade et ultramarins (CMF et CMU), sera présentée au CNML réuni en plénière afin de recueillir son avis sur le projet final. La SNML sera alors adoptée par décret avant la fin de l’année 2016.

Franck André

Jeudi 18 Août 2016



Lu 534 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse